Venerable Mère Catherine Aurélie-du Précieux-Sang
Mère Aurélie Caouette, Canadienne, « héroïque »
   
 

Mère Aurélie Caouette, Canadienne, « héroïque »

Marina Droujinina on 2 December, 2016

Mère Aurélie Caouette, adoratricesps.net

Un décret reconnaissant « les vertus héroïques » d’une religieuse canadienne, Mère Catherine-Aurélie-du-Précieux-Sang (née Aurélie Caouette), fondatrice de la Congrégation des Sœurs Adoratrices du Précieux-Sang, a été promulgué par la Congrégation pour les Causes de saints,  avec l’approbation du pape François, jeudi 1er décembre 2016. La reconnaissance d’un miracle ouvrirait ensuite la porte à sa béatification.

Dans le texte intitulé: « Sitio! » (« J’ai soif! »), Mère Catherine-Aurélie-du-Précieux-Sang (1833-1905) exprime les sentiments et motifs pour lesquels elle a fondé la Congrégation des Sœurs Adoratrices du Précieux Sang. Le 29 décembre 1903, elle écrit à ses religieuses: « Sitio! J’ai soif! Nous l’avons entendu, mes chères sœurs, ce cri sublime de la divine Victime, et pour étancher sa soif, nous avons dit: Nous voici, pour travailler au salut des âmes. »

« Comme Jésus, par Jésus, en Jésus, nous devons prier pour celui qui ne prie pas, pour celui qui blasphème, pour celui qui sacrifie son éternité à des intérêts périssables, pour l’homme ingrat qui méconnaît et oublie le Divin Crucifié.» (extrait de « Sitio! »)

Aurélie Caouette, fille de Joseph Caouette, forgeron, et de Marguerite Olivier est née le 11 juillet 1833 à Saint-Hyacinthe (Canada). Très tôt, elle fait preuve d’une grande piété et voue un culte spécial et passionné au précieux sang du Christ, dont seuls ses parents sont témoins.

En 1845, à 12 ans, elle est placée comme pensionnaire chez les Sœurs de la Congrégation Notre-Dame. C’est au pensionnat qu’elle rencontre celui qui sera son directeur spirituel quarante ans durant, l’abbé Joseph-Sabin Raymond.

En 1850, à 17 ans, Aurélie quitte le pensionnat pour retrouver le foyer familial. Même si elle est visiblement appelée à la vie religieuse, elle ne parvient pas à trouver sa voie. Pendant presque 10 ans, elle vit une période de grandes souffrances, physiques et spirituelles. Les maladies se succèdent et les phénomènes étranges l’accompagnent : des changements subits de la couleur des vêtements qu’elle porte, des objets qui deviennent brûlants entre ses mains. Elle a souvent la vision répétée du Christ ensanglanté par la couronne d’épines.

Son entrée dans le Tiers-Ordre dominicain, le 30 août 1854, et son admission dans la Confrérie du Précieux-Sang, le 21 mars 1858 ne suffisent pas à son insatiable besoin de prière et de pénitence.

Finalement, elle fonde la Congrégation des Sœurs adoratrices du Précieux-Sang qui voit le jour le 14 septembre 1861. Les quatre membres de la première communauté contemplative au Canada logent d’abord dans la maison du père d’Aurélie. Le 14 septembre 1863, les religieuses s’établissent dans leur propre monastère. Le même jour, Aurélie Caouette prononce ses vœux, devient mère Catherine-Aurélie du Précieux-Sang et supérieure.

La congrégation connaît un développement rapide. Déjà en 1866, on compte 18 religieuses et 9 novices et l’on entreprend la construction d’un nouveau monastère à Saint-Hyacinthe.

Ensuite viennent les fondations de plusieurs monastères aux États-Unis, au Canada et à La Havane, à Cuba (1902). Mère Catherine-Aurélie du Précieux-Sang préside à l’inauguration de chacun d’entre eux. Tout e étant supérieure à Saint-Hyacinthe, elle est également nommée, par une faveur papale, supérieure générale à vie de la communauté.

Mère Catherine-Aurélie du Précieux-Sang meurt le 6 juillet 1905 au monastère de la communauté à Saint-Hyacinthe.

Presque immédiatement après son décès, la communauté commence à distribuer le texte d’une prière officielle pour sa canonisation approuvé par l’évêque. En décembre 1929, les Sœurs Adoratrices présentent une première supplique à Mgr Fabien-Zoël Decelles, évêque du diocèse, lui demandant d’instruire la cause de canonisation de leur fondatrice. Le 20 novembre 1984, sa cause de béatification est ouverte dans le diocèse de Saint-Hyacinthe. Elle progresse donc maintenant à Rome.

 
Vénérables Hommes et Femmes
Menu-Venerables-H-F.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.