Mgr Salvatore Nunnari
Italie: "les prêtres auraient dû s'enfuir de la procession"
Collusion avec la criminalité organisée, des évêques se rebellent
 

Italie: "les prêtres auraient dû s'enfuir de la procession"-Collusion avec la criminalité organisée, des évêques se rebellent

Anita Bourdin-ROME, 7 juillet 2014

- En Italie du Sud, un évêque de Calabre, Mgr Salvatore Nunnari, regrette que les prêtres n’aient pas fui une procession de la Vierge Marie, au moment où la statue a fait une halte devant la maison d’un « boss » de la mafia locale, la ‘ndrangheta.

La procession de la paroisse d’Oppido Mamertina portant la statue de la Vierge des Grâces s’est en effet arrêtée devant la maison de Giuseppe Mazzagatti, 82 ans, condamné à perpétuité mais assigné à résidence pour raisons de santé. Le commandant et deux autres Carabiniers ont quitté la procession quand ils se sont rendu compte de ce qui se passait. Le Procureur anti-mafia du district a ouvert une enquête.

« Nous regrettons que les prêtres n’aient pas eu le courage non pas de s’en aller, mais de s’enfuir de la procession. Lorsque les carabiniers sont partis, les prêtres devaient s’enfuir de la procession. Ils auraient donné un signal et nous avons besoin de ces signaux », a déclaré à l’agence ANSA, l’archevêque de Cosenza-Bisignano, Mgr Salvatore Nunnari, président de la Conférence épiscopale régionale de Calabre et membre du Conseil de la Conférence épiscopale italienne (CEI).

Il a expliqué : « Parmi les porteurs, il peut arriver qu’il y ait un mafieux de service qui joue ensuite au chef : il faut alors avoir le courage d’arrêter les processions. Si j’étais évêque de cette ville, je ne les ferais plus pendant quelques années, et je crois que la Vierge Marie aimerait cela. »

L'évêque d'Oppida Mamertina-Palmi, Mgr Francesco Milito, dénonce un "geste téméraire et blasphématoire" qui traduit chez qui l'a accompli l'absence "d'esprit de foi pure, droite et authentique".

Il rappelle l'excommunication prononcée par le pape François il y a deux semaines contre la criminalité organisée, à Cassano allo Jonio. Une excommunication à laquelle des mafieux incarcérés dans la région du Molise ont répondu en désertant la messe dominicale.

Pour sa part, Mgr Giuseppe Fiorini Morrosini, minime – de l’Ordre de saint François de Paule - archevêque de Reggio Calabria-Bova depuis le 13 juillet 2013, qui a reçu le pallium des mains du pape le 29 juin à Saint-Pierre, a demandé au pape François de pouvoir suspendre l’institution des parrains et marraines de baptême, pour la même raison d’emprise mafieuse.  

Il a demandé au pape la possibilité d’interrompre cet usage pour « créer un vide », et pouvoir ensuite le reprendre librement. Une consultation de tous les évêques de Calabre a été décidée à ce propos.

 
Archevêques-évêques-actifs ou émérites
Menu-Arch-eve-actifs-emerites.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.