Mgr José S. Palma

Le merveilleux don de la présence de Jésus dans l’Eucharistie
Congrès eucharistique aux Philippines,

 

Le merveilleux don de la présence de Jésus dans l’Eucharistie-Congrès eucharistique aux Philippines, par Mgr José S. Palma
Anita Bourdin-Rome, 27 octobre 2015 

Le « merveilleux don de la présence de Jésus » dans l’Eucharistie sera célébré lors du prochain et 51e Congrès eucharistique international, lequel aura lieu aux Philippines, à Cebu, du 24 au 31 janvier 2016, annonce Mgr Palma.

Le rassemblement international a été présenté au Vatican ce mardi 27 octobre, par l’archevêque de Cebu, Mgr José S. Palma, Mgr Piero Marini, président des Congrès Eucharistiques Internationaux (CEI), et par le P. Vittore Boccardi, S.S.S. (Sacramentin), du Comité des congrès eucharistiques.

Le congrès aura pour thème la présence du Christ, à partir de ce verset de l’Epître de saint Paul aux Colossiens (1, 27) : « Le Christ est parmi vous, lui, l’espérance de la gloire ! »

Des inscriptions sont déjà parvenues de 57 pays. Lors du congrès, des traductions sont prévues en français, anglais, portugais, chinois, japonais, vietnamien, coréen et italien.

Un merveilleux don

L’archevêque de Cebu a souri : « Après le synode, nous sommes tous fatigués, mais le témoignage de l’eucharistie est plus important ! »

Evoquant les catastrophes naturelles qui se sont abattues sur les Philippines, il fait observer : « Si nous avons survécu, c’est à cause de notre foi et parce que nous nous rassemblons pour l’Eucharistie, ce merveilleux don de la présence de notre Seigneur. »

Il rappelle que c’est le pape Benoît XVI qui a annoncé, le 17 juin 2012, lors d’un message vidéo (transmis par satellite) aux participants du Congrès de Dublin que le prochain Congrès aurait lieu à Cebu.

Un Congrès eucharistique international a déjà eu lieu aux Philippines, à Manille, en février 1937. Le pape Pie XI avait encouragé le thème de l’eucharistie et de la mission.

Mais Cebu est considérée comme « le berceau de la civilisation chrétienne » des Philippines.

Un emblème de la foi, apportée à l’époque des apôtres, puis par les Espagnols et les Portugais du XVIe s., puis par les Mexicains, est le « Saint Enfant Jésus », le Santo Niñooffert par Fernand de Magellan en 1521 à Lady Humamay, épouse du rajah Humabon, qui demandèrent ensuite le baptême. Il a également offert une statue de la Vierge Marie et un buste de l’Ecce Homo. La statue de l’Enfant Jésus a été couronnée sous Paul VI en 1965.

La fête du Saint Enfant est célébrée le troisième dimanche de janvier, en 2016, le 24, ce qui correspond au premier jour du Congrès eucharistique.

Ainsi, le Congrès semble préparer les Philippins à célébrer l’anniversaire de l’évangélisation du pays.

Plus encore, dit l’archevêque de cette ville de 5 millions d’habitants, l’Asie « doit encore être évangélisée ».
Evoquant le tsunami, le tremblement de terre et le typhon : l’archevêque a fait observer que Cebu pouvait être la « capitale des désastres naturels du monde », mais la ville a aussi été un centre de secours important.

L’évêque a tenu à remercier publiquement qui a prié et aidé les Philippines en ces moments difficiles : « Merci de votre prière et de l’aide donnée à notre pays. »

Le 16 octobre, le cardinal Ricardo Jamin Vidal, 84 ans, archevêque émérite de Cebu, et qui avait fait sa Première communion lors du Congrès de 1937, a présidé la célébration qui a marqué le compte à rebours à partir du 100e jour avant le Congrès.

L’archevêque souligne trois points pour l’avancée du travail. Tout d’abord, le pavillon du Congrès est prêt, et avec le petit séminaire voisin, on peut accueillir 14 000 personnes. L’espace offre l’air conditionné et pourra accueillir les conférences et les catéchèses.

Le Congrès attend 20 cardinaux, 50 évêques d’autres pays et 100 évêques de toute la Conférence épiscopale qui tiendra en janvier son assemblée annuelle à Cebu.

Pour le moment, le nombre des pèlerins inscrits est de 8 345, de 57 pays.

Le nombre des bénévoles est de 5 000 et 600 familles accueilleront les pèlerins.

Un peuple qui aime Marie

Les évêques envoient les prêtres à Cebu pour que ce Congrès soit leur retraite : ils seront plus de 5 000 des Philippines, et 3 000 en provenance d’autres pays.

Les organisateurs ont aussi mis en place un Comité de solidarité et de communion pour les pèlerins plus pauvres.

Il rappelle aussi les objectifs des Congrès eucharistiques : tout d’abord, « promouvoir la conscience du caractère central de l’Eucharistie dans la vie et la mission de l’Église ». Ensuite, « aider à améliorer la compréhension de la liturgie ». Enfin, attirer l’attention sur la « dimension sociale de l’Eucharistie ».

Le Congrès lui-même (24-31 janvier) sera précédé, selon la tradition, par un « Symposium théologique » (20-22 janvier), qui traitera entre autres de l’Eucharistie et de Marie. Les Philippins sont « un peuple qui aime Marie », a insisté l’archevêque.

A propos du rapport entre le Congrès et l’Année de la miséricorde, il a souligné la place du « dialogue avec les pauvres, les marginaux et les jeunes ».

 
Archevêques-évêques-actifs ou émérites
Menu-Arch-eve-actifs-emerites.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.

 

 

-