Mgr André Gazaille

Année de la Foi-(Nicolet) L'évêque du diocèse de Nicolet, Mgr André Gazaille, a lui aussi été surpris en apprenant la renonciation du pape Benoît XVI.

 

Année de la Foi-Le Nouvelliste Photo: François Gervais-Brigitte Trahan

(Nicolet) L'évêque du diocèse de Nicolet, Mgr André Gazaille, a lui aussi été surpris en apprenant la renonciation du pape Benoît XVI.

« Ça m'a rappelé une lecture que j'ai faite, l'été dernier. Le pape a été interviewé et disait que c'était normal qu'un pape puisse laisser tomber, s'il sentait qu'il n'était plus capable (d'assumer ses fonctions), qu'il avait même le devoir de se retirer.

Donc, c'est quelque chose qu'il ne pensait peut-être pas à ce moment-là parce qu'il était encore en bonne santé, mais peut-être que la santé devenait moins bonne. Il a peut-être senti qu'il n'était pas prêt ou qu'il n'avait pas ce qu'il fallait pour continuer et surtout, pour aller plus loin », analyse Mgr Gazaille.

L'évêque de Nicolet rappelle que Benoît XVI a en effet « posé des fondements importants, dans les dernières années, avec le synode sur la nouvelle évangélisation et avec l'Année de la foi, « des bases importantes pour l'église de demain », signale-t-il, « mais peut-être ne se sentait-il pas capable d'aller plus loin », dit-il.

Quoi qu'il en soit, Mgr Gazaille, qui a rencontré le pape trois fois, garde en mémoire un souvenir très marqué du dernier pape. « C'est un homme très aimable et très affable », dit-il, mais surtout, une personne dotée d'un sens prononcé de l'écoute. « C'est sa capacité d'écoute qui m'a frappé. »

« Si lui, un grand théologien, agit comme ça, il me semble que n'importe quel évêque devrait agir avec cette capacité d'écoute », estime l'évêque.

Benoît XVI aura généré trois grands événements, au cours des dernières années, qui ont frappé Mgr Gazaille, soit le synode sur la parole de Dieu, le synode sur la nouvelle évangélisation et la transmission de la foi ainsi que l'Année de la foi, « une de ses réalisations les plus fortes », analyse l'évêque.

Benoît XVI aura réalisé son ministère pétrinien sans peur de prendre position, dit-il, citant l'exemple du scandale sexuel qui a éclaboussé l'Église. « C'est lui qui a réagi le plus fort à ça. Il a invité les évêques à la tolérance zéro et s'est excusé plusieurs fois au nom de l'Église », rappelle-t-il.

L'évêque de Nicolet estime que le choix du cardinal québécois Marc Ouellet comme successeur de Benoît XVI est une « possibilité. »

« Il a l'âge qu'il faut; c'est un très bon théologien. Il a une position importante à Rome actuellement. Il a beaucoup d'expérience. Il parle un paquet de langues aussi, mais il n'est pas le seul », rappelle-t-il. « L'important, c'est que ce soit le bon », dit-il et pour choisir le bon, Mgr Gazaille s'en remet à l'Esprit-Saint

 
Archevêques-évêques-actifs ou émérites
Menu-Arch-eve-actifs-emerites.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.