M.- René Brulhart Finance du Vatican
Finances du Vatican: la sévérité à l’ordre du jour
 

Finances du Vatican: la sévérité à l’ordre du jour

Rédaction  |  28/04/16


Le rapport annuel de l’Autorité d’information financière du Vatican (AIF), instituée par Benoît XVI en 2010, a été présenté à la presse ce jeudi matin, 28 avril, au Vatican, par son président, le Suisse René Brülhart, et par son directeur, l’Italien Tommaso Di Ruzza : la sévérité est à l’ordre du jour.

L’AIF a pour mission de contrôler la transparence des transactions financières effectuées au Vatican pour prévenir et lutter contre le recyclage d’argent et le financement du terrorisme.

Les signalements ont augmenté. En effet, en trois ans, l’AIF a enregistré 893 signalements d’opérations financières suspectes : 202 en 2013, 147 en 2014 et 544 en 2015 (le triple de l’année précédente).

Cette augmentation est due à trois raisons principales : l’AIF a instauré un seuil de signalement « très sévère » ; le système de contrôle est désormais « pleinement fonctionnel » ; et les institutions concernées sont plus « conscientes de leur obligation de signalement ». Quant aux dossiers qui n’étaient plus aux normes, ils ont été clos.

Sur ces 893 transactions financières repérées, 34 cas (dont 17 en 2015) potentiellement suspects pour des motifs de blanchissement d’argent ou de fraude fiscale ont été signalés au promoteur de justice du Vatican.


M. Di Ruzza a souligné que ces signalement sont traités « avec une grande sévérité » par l’AIF et par la justice vaticane, à laquelle il a exprimé sa « confiance ».

En 2015, l’AIF a également pris des mesures « préventives » en suspendant huit transactions représentant en tout 8,2 millions d’euros et 1,7 million de dollars, et en bloquant quatre opérations à hauteur de 7 millions d’euros et de 654 800 dollars.

Au niveau de la finance européenne, l’AIF se félicite de voir son travail apprécié par « Moneyval », et elle s’engage à identifier ses éventuelles vulnérabilités.

Au niveau international, M. Di Ruzza se réjouit d’une plus grande « coopération » : l’échange d’informations a triplé depuis 2014, l’AIF sollicitant ses partenaires de façon « dynamique ».

Il a aussi été question des comptes de l’Institut pour les œuvres de religion (IOR), organisme financier du Vatican : leur vérification s’est achevée en octobre 2015, avec la fermeture de 4 800 d’entre eux.

Enfin, pour ce qui est de la circulation d’argent au Vatican, en 2015, l’IOR a enregistré 367 entrées de devises pour un total de 9 697 570 euros, et 1 196 déclarations de sorties de devises, soit 24 122 412 euros.

 
M. René Brulhart Finance du Vatican
Menu-M.-Rene-Brulhart.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François

cliquer sur ce logo

ou

Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.