Collectanea-Ciaterciensia-3-


Droit Canon 604 Vierges Consacré(e)s
 

Vierges Consacrées H/F

Références selon le droit canonique art. 604
Information sur les conditions pour être reconnu.

Définition.

-L'état de vie de la vierge consacrée.
-Le " sanctum propositum "
-Les conseils évangéliques exprimés dans le rituel.
-La portée du " sanctum propositum "
-Quel service d' Église comporte la consécration des vierges?
-Comment préciser les obligations concrètes de la vierge consacrée?
-Admission à la consécration des vierges.
-L'association des vierges consacrées est-elle souhaitable?

Info

Le Code traite de l'ordre des vierges. En droit, c'est une heureuse nouveauté ! Ce canon 604 reprend non seulement une forme ancienne de vie consacrée dont bien des Pères de l'Église ont traité, mais il supprime la défense faite en 1921 de consacrer désormais des femmes vivant dans le monde. De plus, il approuve et renforce ainsi la valeur du nouveau rituel promulgué en 1970. Ce rituel est à l'origine de ce canon.

Si ce texte est l'occasion d'un renouveau, d'un réveil de vie consacrée dans le monde, il pose cependant plusieurs questions qu'il faut étudier et déterminer plus clairement dans le droit propre, surtout diocésain. Nous traiterons ici de ces diverses questions.


L' état de vie " de la vierge consacrée.

La virginité consacrée, en vertu du canon 604, constitue un état de vie consacrée. Elle n'est pas une de ces nouvelles formes de vie consacrée dont traite le canon 605. Elle est un renouveau souhaité et enfin réalisé. En effet, nombreuses sont les vierges consacrées aujourd'hui et cela un peu partout. Leur nombre ne va pas diminuer. Pris en charge par l' Église et reconnu par elle, il semble normal que ce genre de vie s'étende et forme à nouveau cet "ordo virgium", cet ordre des vierges qui fut célèbre dans l'Église et y retrouve sa place spéciale dans la célébration eucharistique, et par là dans la vie ecclésiale. (1)

Un ordre de personnes, groupe des personnes sans en faire une association. Les vierges se consacrent à Dieu, à titre personnel, vivent seules ou en famille, leur vie n'est pas érémitique ou solitaire. Le Concile, en parlant sans insister de vie solitaire, ne songeait pas à elles (lg no43a; PC no.1b). Certes, elles peuvent s'associer, comme le prévoit le paragraphe 2 du canon, mais ne semble pas souhaitable, comme nous le verrons.


1..Voir à ce sujet. J. Beyer, Du Concile du Code de droit canonique, Paris, Tardy, 1985 p.127: voir p. 61-

Le " sanctum propositum "

Le rituel a repris comme forme d'engagement l'antique "sanctum propositum" dont il faut définir la nature et la portée. Dans la cérémonie de consécration, différents éléments du "sanctum propositum" sont expliqués.

(1)- A partir de l'interrogation faite par l'évêque, il apparaît que cet engagement est perpétuel, qu'il s'agit d'une forme de vie stable et qu'elle est au service du Seigneur et de l'Église. Le Christ l'Époux dont la vierge devient l'épouse.

(2) De plus, cet engagement comporte l'imitation du Christ que l'on veut suivre selon l'Évangile; ainsi la vie des vierges consacrées apparaîtra comme un témoignage d'amour et le signe manifeste du Royaume à venir.

(3) Cette vie à la suite du Christ est une consécration à Jésus-Christ, Fils du Dieu Très-Haut, que la vierge reconnaît comme son époux.

(4) Cette vie consacrée, à la suite du Christ, suppose une consécration qui s'entend en un triple sens;

4-1- Dieu consacre, appelle et choisit celles qui suivent le Christ de plus près ;

4-2- Les vierges qui répondent à cet appel se consacrent au Christ et par Lui au Père ;

4-3- L'Église ratifie cette consécration d'amour, qui est première, et la bénit liturgiquement. Cette bénédiction liturgique ne peut diminuer ou oublier l'importance de l'acte principal qui est acte de charité théologale, à vrai dire, la consécration de vie ne dépend pas de cette bénédiction, cette dernière n'en est pas la cause, mais la ratification.

(5)_La prière titanique fait comprendre encore mieux le sens de ce propos de virginité; ressembler toujours davantage au Christ, époux de l'Église, entretenir et augmenter l'amour de la virginité en Église, affermir chez les chrétiens l'espérance de la résurrection et du monde à venir, agrandir le nombre et accroître la générosité de ceux qui suivent les conseils évangéliques.



Ces conseils sont-ils explicités dans la consécration des vierges?

L'oblation qu'elles font exprime le don de la chasteté. "Je professe devant nous et l'Église, ma décision irrévocable de vivre dans la chasteté et de suivre le Christ". D'où l'on peut conclure qu'il y a profession ou déclaration publique devant l'évêque et l'Église qu'il représente, que pour être complète imitation du Christ, la chasteté perpétuelle est affirmée, que ce propos n'est pas un vœu au sens strict du mot, mais une déclaration d'intention, faite en présence de Dieu et à la face de l'Église.

Pour comprendre mieux encore la portée de cet engagement, il faut tenir compte de la prière consécrateur dans laquelle la chasteté corporelle est exprimée, mais qui souligne davantage les valeurs spirituelles que suppose la virginité consacrée comme "vie angélique", appelée à se tenir en présence de Dieu comme les anges devant sa face, la traduction française a diminué le sens profond de l'expression latine qui parle d'une élévation à une vie semblable à celle des anges. Cette vie angélique a été mise en relief par la tradition chrétienne: elle a son fondement dans la parole du Christ, rapportée par saint Luc, ch, 2, v.36 (5)(6)

Implorant le don de l'esprit et celui des vertus de prudence et simplicité, douceur et sagesse, gravité et délicatesse, réserve et liberté, la prière demande à Dieu que les vierges "brûlent de charité, n'aiment rien en dehors de lui, cherchent à lui rendre gloire dans un cœur purifié et un corps sanctifié, qu'il soit leur fierté, leur joie, leur consolation dans la peine, leur patience dans l'épreuve, leur richesse dans la pauvreté, leur nourriture dans le jeûne, leur médecine dans la maladie ".


1. Voir première question, p.9 no.16
2..rituel de la consécration des Vierges, Paris p.3
3..Ibidem, deuxième question.
4.Ibidem, troisième question.
5.Ibidem, p.12
6.Ibidem p.13-14

Les conseils évangéliques exprimés dans le rituel.

Le sens profond de la virginité consacrée ne se limite pas à la chasteté et à la continence, il a son sens profond dans l'amour de Dieu, qui est louange, vie de pauvreté, abandon à la volonté divine, amour de Dieu et service des hommes. Ce qui est d'ailleurs mentionné dans les notes préliminaires du rituel. Cet engagement comporte une vie de prière, de pénitence, le service des frères, un travail apostolique selon les charisme respectif, la célébration de la liturgie des heures leur est conseillée, surtout pour les laudes et les vêpres.(7)

L'homélie proposée par le rituel a son importance; elle souligne l'amour tout spécial des pauvres, demande de les secourir selonles moyens de chacune et affirme qu'ayant renoncé au mariage pour le Christ, elles ont une maternité spirituelle en accomplissant la volonté. Du Père et en contribuant par la charité à engendrer ou à rétablir la vie de la grâce chez d'innombrables hommes.

Les points contenus dans les préliminaires comme dans l'homélie feront l'objet de précisions qui seront données par un statut diocésain.


Et se pose ici la question: la virginité consacrée comporte-t-elle le seul engagement à la chasteté et la continue parfaire?

Il faut répondre négativement à cette question; plusieurs aspects de l'engagement pris fondent cette réponse. Les conseils de pauvreté et d'obéissance sont-ils inclus dans cet engagement?

Oui, plusieurs aspects en soulignent la pauvreté, non seulement spirituelle mais matérielle. L'aide aux pauvres la suppose, la sobriété de vie conseillée ici porte à la pauvreté volontaire à l'exemple du Christ. Cela selon le charisme personnel de chaque consacrée.

On peut dire la même chose au sujet de l'obéissance. Obéissance à Dieu vécue dans la vocation, dans le service des hommes, l'apostolat, le dévouement à l'Église. Obéissance qui est dépendance de l'Évêque, mais ne prend pas les aspects d'une obéissance à un supérieur religieux. L'obéissance ici est celle de l'existence tout entière. (8)

L'engagement aux trois conseils a un fondement plus radical dans la charité qui suscite l'imitation du Christ, invite à le suivre de plus près. (9) On peut dire que la consécration des vierges exprime une vraie consécration par les trois conseils. On doit donc la reconnaître comme une forme de vie consacrée. Toutefois, ces aspects de la consécration auraient pu être mieux exprimés dans le rituel.


7..Ibidem p.4
8..Au sujet de cette obéissance de vie, voirJ. Beyer
Les instituts Séculiers, Parie 1954 pp 181-182;-191-196.
9..Cette relation des conseils à la chasteté a été exposée


La portée du " sanctum propotum "

Comme nous le disions, s'il y a déclaration d'intention en présence de Dieu et de l'Église, on ne peut cependant pas y voir un vœu. Ce qui évite bien des doutes, scrupules et angoisses que peut comporter l'observance des conseils évangéliques dans une vie personnelle moins soumise aux normes ou aux statuts communs à un groupe ou à un institut.

Cependant, une infidélité importante par rapport à cet engagement entraînerait une faute grave, si elle compromettait ou refusait la vocation divine à laquelle il répond; sans être sacrilège, ce péché serait grave, dès qu'est mis en question le don total fait à Dieu. Il faudra donc en toute sincérité évaluer la portée des négligences répétées dans la vie spirituelle; toutes les fautes comme la chasteté seront jugées selon les normes de la morale chrétienne. On ne peut cependant taire l'engagement pris envers Dieu en répondant à son appel et en décidant de le suivre en Église. La bénédiction de l'Église a consacré cette décision; la personne consacrée qui pécherait contre son engagement ferait donc un acte contraire à cette consécration, et en ce sens, un acte sacrilège

Quel service d'Église comporte la consécration des vierges?

Le canon 604 parle d'un service ecclésial comme objet d'engagement de la vierge consacrée. Le service principal et premier est certainement la consécration personnelle faite à Dieu pour sa louange et le salut du monde.

Quant à une action apostolique concrète, il faut tout d'abord affirmer qu'une activité peut lui être proposée, demandée, mais non imposée. Celle-ci pourrait d'ailleurs nuire à sa présence en plein monde, et plus spécialement en famille.

Elle pourrait aussi diminuer la force de son témoignage et contredire plutôt qu'exprimer sa vocation personnelle. Celle-ci peut être contemplative en silence de solitude. D'où il faut conclure qu'une norme diocésaine ne pourrait ni prévoir, ni imposer une activité apostolique de type pastoral ou charitable.

Comment préciser les obligations concrètes de la vierge consacrée?

Le canon ne donne à ce sujet aucune précision. Heureusement !Il appartient à la personne ainsi consacrée de les prévoir, de les définir. Elle peut les soumettre à l'approbation de son directeur spirituel. Certaines, comme nous l'avons dit, sont suggérées dans le rituel et ses notes préliminaires. Il y a certainement en plus du service d'Église, des activités possibles dans l'Église diocésaine ou à un niveau interdiocésain et universel, une exhortation à une vie mortifiée, à une prière prolongée, aux jeûnes et abstinences, à des pénitences corporelles qui sont, selon l'antique tradition, un usage d'Église.

La louange divine, la liturgie des heures sera plus nettement déterminée; office divin complet ou certaines heures spéciales. Quant à la pauvreté, elle prévoira, en plus d'un renoncement intérieur total, une sobriété de vie, le partage et l'aumône. L'obéissance, comme nous l'avons vu, est abandon à la volonté divine, ouverture aux autres, et cette obéissance profonde à Dieu se réalise dans la prière et la contemplation. Si ces obligations sont à déterminer, il sera bon d'éviter toute contrainte, tout engagement autre que celui, plus général, pris dans la cérémonie de consécration ou de bénédiction.

Admission la consécration des vierges

L'admission à la consécration est réservée à l'Évêque diocésain, qui seul a le droit de la conférer. Toutefois, il ne peut tout faire par lui-même; il confiera à un prêtre expérimenté le soin d'admettre la postulante à ce qui doit être une préparation et une formation assez longue en vue de la consécration qui, de soi, est un engagement perpétuel. On peut donc prévoir un premier engagement, même tacite, du fait qu'on suit certains cours préparatoires ou qu'on s'engage à une formation spirituelle plus poussée qui pourrait être celle d'un Tiers- Ordre spécialisé.

Il faudra tenir compte des canons 597 ; 642 ; 645 ; ss1 et 3
L'état libre de la personne devra être constaté (cf.c.643. ss1 ; 1o2o et 5o)
Le canon 652ss 4 prend ici toute son importance.

Faut-il prévoir un engagement temporaire?

Pas nécessairement. Il peut cependant être pris. En ce cas, il faut en expliciter la portée, la durée et, si nécessaire, la dispense.

Tous ces points peuvent faire l'objet d'un statut ou d'une programme diocésain. Il faut cependant remarquer qu'une personne qui veut vivre comme vierge consacrée de façon plus discrète pourrait le faire dans un Tiers-Ordre, sous la direction de son assistant ecclésiastique. La consécration liturgique n'est pas essentielle à cet état de vie. Elle seule cependant en fait un état de vie ecclésial, un ordre de personnes. A ce propos, le texte du schéma de 1977, retouché, ouvrait des perspectives plus larges (10)


10..voir comm, 11 (1979) 331, c.39

L'association de vierges consacrées est-elle souhaitable?

Le canon 604, ss2 prévoit la possibilité d'une association diocésaine des vierges consacrées. Association ne veut pas dire cohabitation, oeuvres communes supérieures ou responsables. S'il y a association, il y aura toujours une direction.

Elle peut être celle de l'Évêque, ou de son délégué, d'un prêtre nommé à cet effet. Vu le nombre croissant de vierges consacrées, la question se pose; on ne peut l'éliminer; l'association ne peut être ni un carcan ni une unité réglementaire! Il faut respecter la liberté de l'Esprit.

Si une vierge souhaite se consacrer à Dieu dans une vie plus réglementée, elle le fera dans un institut séculier ou dans un institut religieux, ou la profession a la même valeur de consécration à Dieu.

On ne peut dire, comme cela s'est fait, que la consécration des vierges est supérieure à la profession en institut religieux ou à la consécration dans un institut séculier. Il faudra en tout cas éviter qu'une seule norme soit en vigueur dans le diocèse; cela pourrait empêcher plusieurs vocations sérieuses. Une probation initiale, si elle est prévue, restera souple et discrète.

Une formation continue peut être assurée par d'autres cours ou conférences, sans que celles-ci soient réservées aux vierges consacrées. Un contact personnel avec l'évêque diocésain est souhaitable ; mais on évitera, par discrétion, des réunions obligatoires avec lui ou toutes seraient obligées d'assister.

Dans cette même perspective il faut souhaiter que l'évêque nomme plus d'un prêtre délégué; il sauvegardera ainsi la liberté de conscience, une direction plus discrète, un contact personnel plus ouvert et plus facile avec un prêtre compétent, qui peut être aussi un religieux ouvert aux dimensions de cet état de vie consacrée. Le nombre croissant de vierges consacrées ne peut qu'augmenter la responsabilité de l'Église. Leur formation sérieuse assurera le sérieux de leur vie, la force de leur présence, et en certains cas la qualité de leur collaboration.

Si par discrétion une association supra-diocésaine était souhaitable, elle se fera approuver par le Saint-Siège, c'est-à-dire par la Congrégation compétente pour la vie consacrée. Pour une telle érection, cette association ne devrait pas être d'abord de droit diocésain, ni être nationale ni dépendre de la conférence épiscopale. Si elle réunissait des personnes de nations différentes, elle ne pourrait que s'adresser au Saint-Siège.(c 312)


Vu le genre de vie des vierges consacrées, il semble bien qu'il n'est pas souhaitable que soient formés des associations ou groupes qui lesréunissent car il y aurait un danger certain d'être bientôt considérés comme instituts de vie consacrée.

 
Collectanea-Ciaterciensia
Menu-Collectanea-Ciaterciensia.html
les informations me sont données gratuitement je ne suis pas
responsable des erreurs de références ou des textes
 
       

Pour lire les tweets du Pape François

cliquer sur ce logo

ou

Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.