Card. Rino Fisichella
Le Jubilé des personnes malades et handicapées, par Mgr Fisichella
 

Le Jubilé des personnes malades et handicapées, par Mgr Fisichella
Posted by Océane Le Gall on 10 June, 2016

Le jubilé des personnes malades et handicapées s’ouvre ce vendredi 10 juin pour trois jours de rencontres, catéchèses, confessions et adoration eucharistique dans plusieurs églises de Rome jusqu’à la messe solennelle présidée par le Pape François, dimanche matin, sur la Place Saint-Pierre.

L’événement a été présenté jeudi aux journalistes par Mgr Rino Fisichella, président du conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation et le secrétaire du dit dicastère Mgr José Octavio Ruiz Arenas.

L’évangile joué par des personnes handicapées

«  Pour la première fois, place Saint-Pierre, la lecture de l’Evangile sera accompagnée d’une mise en scène jouée par un groupe de personnes souffrant d’un handicap mental, pour rendre le texte plus accessible aux pèlerins porteurs du même handicap ».

L’événement, explique Mgr Fisichella, montre toute l’attention et l’amour que l’Eglise porte aux personnes malades et handicapées. Son point d’orgue sera donc la messe de dimanche matin avec le pape, qui pourra être suivie en direct streaming, dans le monde entier, en plusieurs langues des signes. Parmi les servants de messe, des jeunes atteints du syndrome de down ou d’un handicap mental. Il y aura un diacre sourd et les lectures seront traduites dans différentes langues des signes, dont le français.

Pendant la messe, sera exposée une toile de la Vierge Salus infirmorumprovenant de l’église santa Maria Maddalena in Campo Marzio: une peinture du XVIème siècle, offerte en 1619 par une femme de l’aristocratie romaine après que ses prières de guérison, devant le tableau, ont miraculeusement été exaucées. L’attente de la messe sera animée de témoignages, dont celui d’Enrico Petrillo, le mari de Chiara Corbella, décédée à 28 ans d’un cancer découvert alors qu’elle était enceinte, et celui de Maria Grazia Fiore, mère de deux enfants handicapés. Mgr Fisichella a commenté:

« Cela fait beaucoup de moments très divers, mais qui montrent avant tout la profonde et grande attention qui est portée à ce monde de l’handicap et qui, je dois dire, pour nous aussi, dans nos célébrations, n’est pas toujours perçu avec toute l’attention qu’il mérite, qu’il faudrait avoir. Mais cette journée étant consacrée entièrement à eux, il est inévitable que toutes les attentions se tournent vers eux ».

Plus de 9 millions de pèlerins à Rome en 6 mois de Jubilé

L’événement a lieu six mois juste après le début du jubilé de la miséricorde, a souligné Mgr Fisichella qui en a profité pour dressé un nouveau bilan des présences: «  selon les derniers chiffres, le nombre de pèlerins venus à Rome pour les différentes occasions du jubilé et visiter les quatre basiliques – en plus du sanctuaire de Notre-Dame du divin amour – s’élève à 9.100.935.  Le 8 juin, cela faisait exactement six mois jour pour jour que la Porte Sainte a été ouverte ».

Vendredi la catéchèse du père Ciryl Axerold, sourd et aveugle

Le jubilé des malades foisonne d’initiatives. La première est ce vendredi avec le pèlerinage vers la Porte sainte ; puis, en l’Eglise Santa Maria in Vallicella, avec le père Ciryl Axerold, rédemptoriste, sourd et aveugle, qui tiendra une catéchèse accessible en (I.S.L.) langue des signes internationale, en langue des Signes italienne (L.I.S.) et en brailles.

Samedi, catéchèses et une «  fête » au château Saint-Ange

La journée de samedi sera le jour des catéchèse traduites dans les différentes langues mais sous un unique thème: «  La miséricorde source de joie ». En fin d’après-midi, la fête « Oltre il limite  » accueillera dans les jardins du château Saint-Ange les milliers de personnes handicapées présentes à Rome. Les animateurs seront des visages connus des médias italiens mais ce sont surtout des personnes atteintes d’un handicap qui se produiront en dansant ou chantant aux côtés de personnages connus du monde de la chanson ou de la danse. Il y aura aussi le magicien Silvan qui fera des jeux de prestidigitation avec de jeunes trisomiques. Tant de chorales seront présentes comme : le « Coro Mani Bianche », qui accueille des jeunes atteints d’un handicap mental, le « Coro Amoris laetitia » et la « Chicco Sband » de la communauté de l’Arche, où le pape François s’est rendu en visite le 13 mai dernier.

Toujours dans les jardins du château, sept tendes seront dressées: les « tentes de la miséricorde » où différentes structures, comme l’Unitalsi ou la communauté Jean-XXIII, partageront leurs expériences de volontariat. Un stand à lui seul réunira les expériences de la communauté Sant’Egidio, comme les restaurants « La Tratoria degli amici » gérée avec des personnes handicapées mentales, et « La locanda dei girasoli », où travaillent de jeunes trisomiques.

Des « postes de santé » pour les sans-abris

L’initiative de la fondation Med Tag mérite une attention particulière : dès ce vendredi, juste à côté des quatre basiliques, seront installées des «  Postes Santé » qui offriront gratuitement aux sans-abris une assistance sanitaire spécialisée: à partir de vaccins contre la pneumonie jusqu’au pap test. Environ 250 bénévoles pour aider 700 sans-abris. A propos de sans-abris, ils auront leur jubilé en novembre prochain : Ils seront plus de 6000, selon Mgr Fisichella, venant de toute l’Europe. Med Tag sera à nouveau là. Une œuvre de miséricorde mise ne place et dirigée par le professeur Raffaele Landolfi, de la polyclinique Gemelli, que Mgr Fisichella a remercié au passage.

Entre malades et accompagnateurs, l’événement prévoit une affluence aux alentours des 20 000 mais la préfecture de la Maison pontificale a imprimé 50 000 tickets pour la seule messe de dimanche, a fait savoir Mgr Fisichella.  Mgr José Octavio Ruiz Arenas, secrétaire du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, a évoqué, quant à lui, l’importance d’un tel événement pour l’Eglise:

«  L’Eglise, certainement, a toujours eu une grande attention pour les malades et a toujours veillé sur eux ; elle a toujours été présente, prête à les aider en mettant à leur disposition ses structures, des personnes et des communautés religieuses, qui soignent les malades. Ne pas oublier non plus que soigner les malades est une des œuvres de miséricorde corporelle à laquelle nous sommes tous appelés ; une réalité qui souligne ce que le Pape a l’habitude de nous dire: que nous devons toucher la chair du Christ. Puissions-nous donc trouver chez ces malades l’occasion de toucher vraiment la chair du Seigneur ».

 
Card. Rino Fisichella
Menu-Card.-Rino-Fisichella.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.