Cardinal Péter Erdő

Synode : le message de Jésus au centre

 
Synode : le message de Jésus au centre-Par le card. Peter Erdö

Anne Kurian-ROME, 16 octobre 2014


Les Pères synodaux veulent « accomplir la mission reçue du Seigneur : transmettre le message de Jésus-Christ, et ne pas inventer d’autre message. C’est lui qui doit être au centre », affirme le cardinal Peter Erdö, rapporteur général du synode sur la famille.

Il évoque au micro de Radio Vatican la préparation du Rapport après le débat général (Relatio post disceptationem) publié à mi-parcours le 13 octobre 2014.

Le plus grand défi, explique-t-il, a été de rendre compte de la récurrence des idées : « Quelle terminologie préférer ? Où mettre l’accent ? Comment exprimer le fait que telle question est sortie en 4 interventions et telle autre en 40 ? Parfois on pouvait dire "Beaucoup proposent…" ou "Certains disent…" mais il n’est pas toujours possible de trouver la forme stylistique pour le dire ».

Ce résumé, précise-t-il, n'a pas été voté, il est « le fruit du travail collectif de 16 experts, de secrétaires adjoints, du secrétariat général du synode, du secrétaire spécial de cette assise synodale, qui ont travaillé ensemble assez rapidement, parce qu’il y avait des échéances très précises : dimanche matin, il fallait être prêts pour les traducteurs ».

Le cardinal estime que ce document « contient au moins les thèmes principaux de la discussion ». Mais c'est « un texte intermédiaire en vue d’un travail ultérieur » dans les groupes linguistiques (Circuli minores).

A la fin du synode, les participants doivent parvenir « à un Rapport final qui puisse être accepté par la grande majorité », rappelle-t-il, rappelant que « la fonction de cette assise synodale n’est pas de donner des réponses concrètes, mais de présenter les questions et de recueillir des arguments ».

Il souhaite « que le texte final soit un texte clair » car « les fidèles ont besoin d’entendre une voix qui donne une orientation claire », ne laissant « aucune équivoque sur les chapitres individuels » du Rapport, où les médias « ont peut-être vu plus que ce qui a été réellement dit ».

« La présence du pape François à toutes les discussions est très édifiante, très encourageante. Le Saint-Père a tout entendu et il a tout vu, même le ton des discussions, qui a toujours été un ton respectueux », ajoute-t-il.

« L’impression générale est que tout le monde veut le bien de l’Église. Nous voulons accomplir la mission que nous avons reçue du Seigneur : transmettre le message de Jésus-Christ, et ne pas inventer d’autre message. C’est lui qui doit être au centre et la connaissance de son enseignement authentique doit être le point de vue décisif », affirme le cardinal.

Il espère pour le prochain synode « un grand encouragement pour le mariage et pour la famille. Un encouragement qui puisse mettre en relief, avec la force de la foi, la vérité, la beauté, l’importance de la famille dans la vie de l’humanité : la communauté humaine sans familles n’est pas vraiment humaine ! »

« Il y a des communautés composées de familles croyantes, et même de familles nombreuses, qui semblent être désormais une force remarquable partout dans le monde », fait-il observer. Il s'agit de les encourager à susciter d'autres familles chrétiennes « à travers leur témoignage, leur participation à la formation, mais aussi à travers la culture de l’amitié : la prière en commun, la lecture commune de la Bible, l’aide mutuelle dans les problèmes concrets de la vie ».

Avec une traduction de Constance Roques

 
Cardinal Peter Erdo
Menu-Card.-Peter-Erdo.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François

cliquer sur ce logo

ou

Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.