Cardinal Péter Erdő

Réactions des Pères synodaux après la Relatio
11e Congrégation générale, 13 octobre, résumé non officiel cardinal Peter Erdö,

 

Réactions des Pères synodaux après la Relatio -11e Congrégation générale, 13 octobre, résumé non officiel cardinal Peter Erdö,

Rédaction-ROME, 14 octobre 2014

cardinal Peter Erdö,

Voici la synthèse non-officielle des débats de la onzième Congrégation générale du synode, lundi 13 octobre, au matin, en présence du pape François et de 184 membres du synode.

La session s'est ouverte avec la lecture du « Rapport après le débat général » (Relatio post disceptationem) par le cardinal Peter Erdö, rapporteur général, puis a eu lieu un débat libre.

En ligne générale, la Relatio a été appréciée, en particulier pour sa bonne photographie des interventions des pères synodaux, exprimant le climat d'ouverture des travaux et mettant en évidence le thème dominant de l'accueil. Le texte exprime bien l'amour de l’Église pour la famille fidèle au Christ, comme sa capacité d'être proche des gens en toute circonstance et de comprendre que derrière les enjeux pastoraux il y a des personnes souffrantes. Le regard du Synode est bien celui du pasteur envers un troupeau qu'il ne juge pas à priori.

La Relatio contenant plusieurs points de vue qui seront débattus au cours des Circuli minores (carrefours en diverses langues), on a suggéré des réflexions supplémentaires. Par exemple: Si l’Église doit s'ouvrir à celui qui est en difficulté, il convient d'insister sur les familles demeurées fidèles aux enseignements évangéliques, de les remercier et de les encourager dans leur témoignage. Le Synode devrait mieux affirmer l'indissolubilité du mariage, et combien la fidélité pour toujours est une valeur pour la société, évitant ainsi de se focaliser sur les cas anormaux.

Il a été recommandé de porter plus d'attention au rôle de la femme, fondamentale dans la transmission de la vie et de la foi, mais aussi à celle des grands parents au sein de la famille, au concept d’Église domestique, à la paroisse comme famille des familles, à la Sainte Famille comme référence majeure, à la mission évangélisatrice de la famille.

Il convient également d'éclaircir le concept de gradualité, qui est sujet à confusions. Ainsi à propos de l'accès aux sacrements des divorcés remariés, le risque est que les exceptions deviennent la règle.

On a regretté la quasi absence dans le texte du mot péché, et rappelé combien le Christ a fortement condamné le danger de céder à la mentalité du monde.

Si on a mis en relief la nécessité d'une compréhension prudente des personnes homosexuelles, les Pères ont aussi demandé une juste prudence, afin de ne donner l'impression d'admettre leur orientation sexuelle. La même attention a été demandée pour les couples vivant en union libre.

En tout cas, il y a nécessité de réaffirmer la place éminente du sacrement baptismal, essentiel pour comprendre la sacralité du mariage et sa nature de ministère d'annonce de l’Évangile.

Quant à la simplification des procédures en nullité, des objections se sont exprimées face à la proposition d'attribuer à l'évêque diocésain de nouvelles compétences qui le surchargeront. On a aussi estimé nécessaire une plus profonde réflexion sur la polygamie, notamment si un converti entend accéder aux sacrements, et sur la diffusion de la pornographie, principalement véhiculée par le web, qui constitue un danger pour la cohésion familiale. Il a enfin été demandé de mieux approcher la question de la disponibilité du couple envers la vie, et d'être clairs sur l'avortement et la procréation assistée.

 
Cardinal Peter Erdo
Menu-Card.-Peter-Erdo.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François

cliquer sur ce logo

ou

Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.