Card. Jean-Louis Tauran
Dialogue interreligieux : espérance dans les rapports avec les musulmans
Bilan et perspectives, par le card. Tauran
 

Dialogue interreligieux : espérance dans les rapports avec les musulmans-Bilan et perspectives, par le card. Tauran

Anne Kurian-ROME, 31 décembre 2014

- Le cardinal Tauran salue un « signe d’espérance », avec la création d’un dialogue spécial entre les représentants des diverses religions de l’Irak, alors que le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux intensifie ses relations avec les musulmans.

Au terme de l’année 2014, le cardinal Jean-Louis Tauran, président du dicastère, esquisse les perspectives du dialogue entre les religions dans les pages de L’Osservatore Romano du 29 décembre en italien.

S’inquiétant de l’époque actuelle, « un des moments les plus sombres de l’histoire de l’humanité » où les événements tragiques « n’épargnent personne : enfants, personnes âgées, femmes, civils… », il dénonce « de graves offenses à Dieu » à cause d’une « instrumentalisation insensée et malhonnête de la religion ».

Dans ce contexte, explique-t-il, « le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux a intensifié ses activités, en particulier avec les musulmans ».

Il évoque à titre d’exemple la déclaration publiée le 12 août, le 3e Forum catholique-musulman organisé à Rome du 11 au 13 novembre, le colloque interreligieux qui s’est tenu au Vatican du 17 au 19 novembre 2014, le 9e colloque entre le dicastère et le Centre pour le dialogue interreligieux d’Iranles 25 et 26 novembre, le 3e sommet chrétien-musulman, qui a eu lieu à Rome du 2 au 4 décembre.

Le cardinal se réjouit d’un « signe d’espérance, dans un cadre plutôt sombre », avec la création d’un dialogue spécial avec l’Irak, par l’intermédiaire « d’un comité permanent pour le dialogue avec les représentants des plus grandes communautés religieuses du pays : chiites, sunnites, chrétiens, sabéens ».

« Les participants des deux parties sont choisis parmi les leaders religieux, les intellectuels et professeurs universitaires », précise-t-il.

Il annonce les futurs événements du dicastère : la réunion annuelle de la commission pour les Rapports religieux avec les musulmans aura lieu à Rome les 29-30 janvier 2015 et la réunion annuelle avec les partenaires au Conseil œcuménique des Eglises est prévue le 20 janvier.

« Le Conseil pontifical poursuit sa collaboration avec différentes institutions engagées dans le dialogue interreligieux », précise-t-il en mentionnant le « Congress of World and Traditional Religions », qui a son siège au Kazakhstan et le « Centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel Roi Abdullah Bin Abdulaziz ».

Le cardinal énumère des conditions pour les progrès du dialogue interreligieux : la contribution des mass médias « pour un langage objectif », sans tomber dans les « alarmismes, généralisations, préjugés, stéréotypes et demi vérités ».

Une deuxième condition : « l’éducation des jeunes, en se servant notamment de textes scolaires qui reflètent une image à la fois objective et respectueuse d’autrui. Références ambigües, fausses ou offensives à l’égard d’autres religions font beaucoup de dégâts », insiste-t-il en recommandant « la révision des textes scolaires, relatifs en particulier au fait religieux et à l’histoire ».

Enfin, troisième condition : des lois « justes et respectueuses des droits et des devoirs dus à tous les groupes sociaux, aussi bien ethniques que religieux ».

Avec une traduction de Zenit

 
Cardinal Jean-Louis Tauran
Menu-Card.-Jean-Louis-Tauran.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.