Card. Jean-Louis Tauran
Chrétiens et hindous ensemble pour la culture de l'inclusion
Message pour la fête de Diwali
 

Chrétiens et hindous ensemble pour la culture de l'inclusion -Message pour la fête de Diwali

Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux-ROME, 20 octobre 2014

P Miguel Ángel Ayuso Guixot,. MCCJ

- « Chrétiens et hindous ensemble pour la promotion de la culture de l’inclusion » : c'est le titre du Message du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux à l'occasion de la fête hindoue de Diwali/Deepavali.

Célébrée autour du 23 octobre 2014, la fête dure trois jours, marquant le début d'une nouvelle année, sous le signe de la réconciliation familiale et de l’adoration à Dieu. Elle représente la victoire de la vérité sur le mensonge, de la lumière sur les ténèbres, de la vie sur la mort, du bien sur le mal.

Signé par le cardinal Jean-Louis Tauran, président du dicastère et par le P Miguel Ángel Ayuso Guixot,. MCCJ, secrétaire, le message plaide pour « une culture de l’inclusion » face « à l’augmentation de la discrimination, de la violence et de l’exclusion dans le monde entier ».

Promouvoir la culture de l’inclusion est « un appel commun et une responsabilité partagée » entre chrétiens et hindous, et « ceux et celles qui ont le souci de la santé et de la survie de la famille humaine sur la terre ».

Le texte évoque les effets pervers de la mondialisation sur les communautés religieuses : « relativisme, syncrétisme, individualisation de la pratique religieuse, fondamentalisme religieux, ethnique, tribal et violence sectaire ».

Dans un monde où les pauvres « sont traités comme s’ils étaient des déchets » et où sévit « l’exploitation des enfants et des femmes, le manque d’attention à l’égard des personnes âgées, des malades, des handicapés, des migrants et des réfugiés, la persécution des minorités », hindous et chrétiens sont appelés à « agir individuellement et collectivement » pour « une société juste et pacifique ».

A.K.

Message du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux

Chrétiens et Hindous : Ensemble pour la promotion de la culture de l’«inclusion»

Chers Amis Hindous,

1. Le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux est heureux de vous adresser ses vœux cordiaux pour la célébration de Deepavali, le 23 octobre de cette année. Puisse la Lumière Transcendante éclairer vos cœurs, vos maisons et vos communautés, et que toutes vos célébrations accroissent ce sens d’appartenance mutuelle dans vos familles et dans vos voisinages, en faisant grandir l’harmonie et le bonheur, la paix et la prospérité.

2. « Ensemble pour la promotion de la culture de l’inclusion » est le sujet de réflexion que nous aimerions partager avec vous cette année. Face à l’augmentation de la discrimination, de la violence et de l’exclusion dans le monde entier, « cultiver une culture de l’inclusion » peut justement être considéré comme l’une des aspirations les plus authentiques des peuples partout dans le monde.

3. Il est vrai que la globalisation nous a montré de nombreuses nouvelles frontières, nous ouvrant des opportunités inouïes pour développer, entre autres, de meilleurs services dans les domaines de la santé et de l’éducation, en faisant grandir la conscience de la démocratie et de la justice sociale dans le monde, au point que, grâce aux nouveaux moyens de communication et de transport, notre planète est devenue un « village planétaire ». Mais il est aussi vrai que la mondialisation a manqué son but primordial qui était d’intégrer dans la communauté globale les populations locales. Plutôt, on ne peut pas ne pas remarquer que la mondialisation a contribué d’une manière importante au fait que plusieurs peuples ont perdu leur identité socio-culturelle, économique et politique.

4. Les effets pervers de la mondialisation ont aussi affecté les communautés religieuses dans le monde entier en raison des liens étroits qu’elles entretiennent avec les cultures qui les entourent. De fait, la mondialisation a contribué à fragmenter la société et à faire glisser toujours davantage vers le relativisme et le syncrétisme dans le domaine religieux aussi bien que vers l’individualisation de la pratique religieuse. Le fondamentalisme religieux, ethnique, tribal et la violence sectaire dans différentes parties du monde ne sont que des signes du mécontentement, de l’incertitude et de l’insécurité qui règnent parmi les peuples, surtout parmi les pauvres et les marginalisés, qui ont été exclus des avantages de la mondialisation.

5. En outre, les conséquences négatives de la mondialisation, telles que le matérialisme et le consumérisme si répandus, ont poussé les individus à devenir plus individualistes, à avoir faim de pouvoir et à être indifférents vis-à-vis des droits des autres, de leurs besoins et souffrances. C’est cela qui a mené, comme le dit le pape François, à une « "mondialisation de l’indifférence", qui nous fait lentement nous " habituer " à la souffrance de l’autre, en nous fermant sur nous-mêmes» (Message pour la Journée mondiale de la paix, 2014). Cette indifférence fait naître une « culture de l’exclusion » (cf. Pape François, Au Mouvement apostolique des aveugles et à la Petite mission pour les sourds-muets, 29 mars 2014) marquée par la négation des droits des pauvres, des marginalisés et des plus vulnérables, à qui sont aussi refusées ces opportunités et ces ressources qui sont généralement à la disposition des autres membres de la société. Les pauvres sont traités comme étant insignifiants, superflus, onéreux, non nécessaires, comme des objets dont on peut se servir, puis les jeter comme s’ils étaient des déchets. A divers niveaux, l’exploitation des enfants et des femmes, le manque d’attention à l’égard des personnes âgées, des malades, des handicapés, des migrants et des réfugiés, la persécution des minorités ne sont que quelques indicateurs fiables de ce genre de culture.

6. Promouvoir la culture de l’inclusion devient donc un appel commun et une responsabilité partagée, à assumer avec urgence, un projet concernant ceux et celles qui ont le souci de la santé et de la survie de la famille humaine sur la terre. Ce souci et projet doit être mené à bien au sein des forces qui perpétuent la culture de l’exclusion et malgré elles.

7. Enracinés dans nos respectives traditions religieuses et partageant certaines convictions, puissions-nous, hindous et chrétiens, agir individuellement et collectivement avec les membres d’autres traditions religieuses et les personnes de bonne volonté, pour promouvoir une culture de l’inclusion pour une société juste et pacifique.

Nous vous souhaitons un heureux Deepavali !

Cardinal Jean-Louis Tauran, Président

P. Miguel Ángel Ayuso Guixot, MCCJ, Secrétaire

 
Cardinal Jean-Louis Tauran
Menu-Card.-Jean-Louis-Tauran.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.