Pape François voyage en Pologne ou PFv-en-Po
Le pape François sur la colline du Wawel à Cracovie
 

Le pape François sur la colline du Wawel à Cracovie
Posted by Constance Roques on 27 July, 2016

Colline du Wawel (Cracovie, Pologne) Creative commons, Lestat (Jan Mehlich)

La colline du Wawel de Cracovie (Pologne) où le pape François a rencontré les autorités ecclésiales, sociales, politiques et culturelles du pays ce mercredi 27 juillet à 17h, dans la cour du palais, s’appelle en polonais Wzgórze wawelskie. Le livret officiel du voyage du pape en dit plus. Le pape est reçu ensuite dans la Salle des oiseaux par le président Duda.

C’est une colline située sur la rive gauche de la Vistule qui traverse Cracovie, à 228 mètres au-dessus du niveau de la mer. Lieu symbolique, il a une grande signification pour les Polonais : son importance tient en partie à la combinaison de structures et de fonctions politiques et religieuses. La cathédrale renferme les reliques de saint Stanislas ; elle jouxte le Château royal.

Le Château royal et la cathédrale sont situés sur cette hauteur, les rois de Pologne et certains personnages illustres sont enterrés dans la cathédrale et les couronnements des rois avaient lieu précisément dans ce sanctuaire. On a pu établir, à partir de restes archéologiques, que l’homme s’y était installé depuis la fin du IVème siècle. L’histoire de la colline du Moyen-Âge est étroitement liée à celle des terres polonaises et des dynasties royales de l’époque.

Pendant la plus grande partie du Moyen-Âge et de la Renaissance, le Wawel fut le siège du gouvernement national et au temps de la Confédération polonaise-lituanienne il fut le siège d’un des États les plus importants d’Europe. Il perdit son statut quand la capitale fut transférée à Varsovie au XVIIème siècle. Quand la Pologne perdit son indépendance politique, pendant la période des partitions de celle-ci (1772-1795), le Wawel devint le symbole de la souveraineté perdue.

En polonais ancien, « Wawel », nom donné à la colline et au château, voulait dire « lieu sec au-dessus des marais ». À l’intérieur du château se trouvent le Trésor de la Couronne, les armes et le musée avec des collections intéressantes, parmi lesquelles les tapisseries, crées par les meilleurs artisans dans les années 1550-1565. Au-dessous du château se trouve la Grotte du Dragon, liée à une des légendes polonaises les plus connues. Selon le récit populaire, la grotte était la demeure du dragon de Cracovie ; dans certaines histoires, le dragon était déjà vivant avant la fondation de la ville, quand la zone était habitée par les fermiers. Aujourd’hui, la caverne est un lieu de visite pour les touristes. À l’extérieur, le long des rives de la Vistule, se trouve une statue de bronze représentant le dragon.

Le château, ou plutôt une série de structures laïques et ecclésiastiques pré-romanes, a été construit sur la colline entre le Xème et le XIème siècle. C’est en l’an 1000 que la première cathédrale fut fondée.

Le 17 juillet à 17h40, selon le programme officiel, le pape François devrait rencontrer, pour la visite de courtoisie, le président de la Pologne, Andrzej Duda, dans la Salle des Oiseaux du Château de Wawel. Ce nom, Salle des Oiseaux, vient du fait que dans le passé pendaient au plafond de certaines salles des représentations d’oiseaux en fer blanc. Ce n’est plus le cas aujourd’hui mais on peut encore observer des petits oiseaux peints sur les frises des salles.

Comme nous l’avons déjà rappelé, le Château a été la résidence historique des rois polonais et le lieu où ceux-ci ont gouverné pendant cinq siècles, de 1038 à 1596.

Une vieille entrée, sous un porche, mène au siège des rois polonais, portant l’inscription d’une citation de saint Paul : « Si Deus nobiscum quis contra nos » (Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ?). En passant sous le porche on rejoint une cour entourée d’un magnifique cloître Renaissance à trois étages. Aujourd’hui, ce lieu est utilisé pour des concerts de musique classique.

La Salle des oiseaux

Cette salle se trouve à l’intérieur de la tour gothique. Autour de 1’année 1600, suite à un incendie dans le château, le cadre restauré fut transformé en une Salle spéciale pour les audiences. C’est à cette époque que les armoiries de la famille Vasa furent installées sur la grande cheminée selon le projet de Giovanni Treano. Les peintures détaillées sont de Tomasso Dolabella. Le toit a été reconstruit au milieu du siècle dernier. Sur les murs, on peut voir différents portraits de personnages importants de l’histoire polonaise, œuvres d’artistes européens.

C’est dans cette salle que le pape a rencontré en privé le président Andrzej Duda (Cracovie, 16 mai 1972), représentant du parti Droit et Justice, en fonction depuis 2015. Andrzej Duda a assumé différentes charges publiques : secrétaire d’État sous le président Lech Kaczyński, vice-ministre de la Justice ; après la mort de Kaczyński dans un accident d’avion, il a été nommé Conseiller de la ville de Cracovie. En 2011, il a été élu membre du Parlement polonais puis, en 2014, député au Parlement européen. Après avoir été indiqué comme candidat officiel du parti Droit et Justice aux élections présidentielles polonaises en 2015, au ballotage du 24 mai 2015, Duda a battu son rival Bronisław Komorowski.

 
Pape François voyage en Pologne ou PFv-en-Po
Menu-Pape-Francois-voyage-en-Pologne-ou-PV-en-Po.html
Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.