Jubilé de la miséricorde ou PFjdlam
Jubilé de la miséricorde: la porte de la prière, par Marie-Cécile Dugué
 

Jubilé de la miséricorde: la porte de la prière, par Marie-Cécile Dugué

Anita Bourdin  |  01/04/16
WIKIMEDIA COMMONS - Jésus miséricordieux, tableau de Vilnius par Eugeniusz Kazimirowski

“C’est le temps de la miséricorde! Prières au Dieu riche en miséricorde” (EdB, 82 pp., 7 euros): le livre de Marie-Cécile Dugué, préfacé par le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, arrive à point pour soutenir la marche du jubilé après un tiers du parcours. Il s’adresse spécialement aux jeunes. Son format permet de l’emmener partout. Il indique la porte de la prière pour entrer et s’ancrer dans la grâce du jubilé : une idée simple et profonde. Il arrive aussi à point pour le Jubilé des personnes vivant spécialement de la spiritualité de la miséricorde, dimanche, 3 avril.

Membre de la Fraternité Magnificat, à Lyon, Marie-Cécile Dugué est au service de l’annonce de la Miséricorde depuis 2005 sur Internet et à travers les Congrès nationaux de la miséricorde en France et les Congrès apostoliques mondiaux de la miséricorde (WACOM) à l’international.

« Ce florilège de prières au Dieu riche en miséricorde (Ep 2,4), qui vient du cœur d’hommes et de femmes transformés par cet Amour sans cesse à l’œuvre au long des âges, permettra à chacun, croyant ou en recherche, jeune ou adulte, de se laisser rejoindre par la Miséricorde de Dieu », écrit le cardinal Barbarin.

Car vivre de la miséricorde, en être témoin et apôtre, c’est une grâce à demander dans la prière. Le cardinal Barbarin souligne les enjeux : « A travers ces paroles de la Bible, des Pères de l’Eglise et de tant d’autres croyants de divers horizons, de sainte Faustine à Martin Luther King, le lecteur trouvera de quoi renouveler sa prière pour demander à Dieu cette grâce incontournable : la Miséricorde pour lui et pour le monde entier. Elle seule peut jeter des ponts entre les religions et permettre à chacun d’emprunter un chemin de paix et de respect. »

Un livre précieux aussi pour les communautés, comme le cardinal Barbarin le fait observer : « J’aime que ce recueil contienne également des prières de consécration personnelle ou communautaire, en famille, en paroisse ou en diocèse, à la miséricorde de Dieu, ainsi que le chapelet à la Divine Miséricorde. Car s’offrir à l’Amour miséricordieux de Dieu, c’est répondre à une invitation, celle de vivre et transmettre la joie de « l’Amour de Dieu qui s’approche de toute personne ». C’est refléter la bonté du Christ miséricordieux en toute occasion : études, loisirs, travail, chômage, dans sa famille, avec ses amis, dans les rencontres entre chrétiens et avec les non croyants. »

La préface offre ainsi une sorte de petit traité sur comment prier et recevoir la Miséricorde divine pour en vivre, comme le pape François y invite l’Eglise en cette Année sainte extraordinaire, et spécialement en ce Dimanche de la miséricorde, pour « obtenir un cœur entièrement renouvelé ».

L’archevêque de Lyon cite ce passage du Message de carême 2015 du pape François : « Avoir un cœur miséricordieux ne veut pas dire avoir un cœur faible. Celui qui veut être miséricordieux a besoin d’un cœur fort, solide, fermé au tentateur, mais ouvert à Dieu. Un cœur qui se laisse pénétrer par l’Esprit et porter sur les voies de l’amour qui conduisent à nos frères et à nos sœurs. Au fond, un cœur pauvre, qui connaisse en fait ses propres pauvretés et qui se dépense pour l’autre. »

Les textes du pape François sont bien présents dans le livre de Marie-Cécile Dugué, auprès de ceux de Benoît XVI et de Jean-Paul II, mais on y trouve aussi des pépites moins connues, comme cette prière du malade pour ses médecins, de Marie Noël, ou la prière pour les familles de Mgr Albert-Marie de Monléon, une prière de la liturgie chaldéenne, et cette autre de la liturgie maronite : « Tends-nous ta main pleine de miséricorde, Ne te détourne pas de notre prière, Car nous avons été racheté par ton sang. Que ta miséricorde s’étende sur tous les hommes, Ô Christ, toi qui es fidèle, nous te supplions. ».

Des prières à la Vierge Marie, comme celle de Marthe Robin, enrichissent le florilège : « Ô Mère de Miséricorde, soyez le secours, le soutien de tous les pauvres affligés, la consolation de ceux qui pleurent, le remède des malades (…). Vous êtes notre avocate, demandez Miséricorde pour vos pauvres pécheurs. »

 

Pape François parle du Jubilé de la miséricorde ou PFjdlam

Menu-Pape-Francois-parle-du-Jubile-de-la-misericorde-ou-PFjdlam.html

Ce texte leur appartient
 
       

Pour lire les tweets du Pape François
cliquer sur ce logo

ou


Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.