Le patron des Congrés et des oeuvres Eucharistie de Saint Pascal Baylon o.f.m.

3ième partie Culte de saint Pascal prières et exercices -5

 
Ch. I
Réponse à Saint Pascal
Ch. V
Prière pour la 1ière communion
Ch. II
Hymnes
Ch. VI
Prière de Saint Pascal avant la communion
Ch. III
Neuvaine à Saint Pascal
Ch. VII
Prière de Saint Pascal après la communion
Ch. IV
Prière pour la bonne mort
 

 

Ch. I
Prières et exercices de dévotion en l’honneur de Saint Pascal Baylon

Répons à Saint Pascal

Paschalis admirabilis,.
In signis et prodigiis,
Qui, magnis splendens meritis,
Coelestes fundis gratias

Nobis succurre miseris
Hujus vitae in peiculis,
Et juste invocantibus,
Da postulata consequi.

Qui miris tuis pulsibus,
Ex arca et imaginibus,
Adversa et felica
Qaue sunt futura nuntias.

Nobis succurre, etc….

Gloria, Patri et Filio et Spiritu sancto.

Nobis succurre, etc….

V. Ora pro nobis, beate Paschalis,
R. Ut digni efficiamur promissionibus Christi

Oremus

Deus, qui beatum Paschalem, mirifica erga Corporis et Sanguinis tui Sacra mysteria dilectione decorasti : concede propitius, ut quam ille ex hoc divino convivio spiritus percepit pinguedinem, eamdem et nos percipere meramur. Qui vivis et regnas in saecula saeculorum. Amen


       
Répons à Saint Pascal

O Saint Pascal, admirable par les miracles et les prodiges, vous qui, resplendissant des plus beaux mérites, répandez sur nous les grâces célestes.

Secourez-nous, pauvres malheureux, dans les périls de cette vie et que ceux qui vous invoquent à juste titre obtiennent l’objet de leurs demandes.

Par les coups merveilleux qui partent de votre châsse et de vos images, vous annoncez les choses futures, heureuses ou malheureuses.

Secourez-nous, etc… ( comme ci-dessus).

Gloire au Père et au Fils et au St- Esprit

Secourez-nous, etc… ( comme ci-dessus).

V- Priez pour nous, bienheureux Pascal

R-Afin que nous devenions dignes des promesse de Jésus-Christ


Prions

O Dieu, qui avez favorisé le bienheureux Pascal, votre confesseur, d’un amour extraordinaire envers les mystères sacrés de votre Corps et de votre Sang, faites, par votre miséricorde que nous méritons de percevoir dans ce divin banquet, le même abondance de grâces qu’il y a puisée.Vous, qui étant Dieu, viviez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il

Ch. II
Hymnes à Saint Pascal Baylon tirées du Bréviaire franciscain
Hymnes des Premières Vêpres

 
Hymnes des Premières Vêpres

Laeta devote celébret Minorum. Tuba Paschalem recolens frequenter. Quam pio, sanctam venerans Synaxim,
Arsit amore.

Dum puer pascit pecus iste seque.Pane jam pasci cupit Angelorum.Hunc in excelsis meruit patente
Cernere coelo

Jugiter sacras inhians ad aras.Dm , cibum viate meditateur, haeret.Totus et sancto liquefactus igne
Lucet et ardet.


Inrepans hostes Fidei fidelis. Pane, ait, Christum recipi sacrato :
Matryrem non dat gladius, sed ipsum. Prompta voluntas.

Qui quoad vixit coluit supernum.Tam pie Panem : reserat beatos
Morte jam clausos oculos velutque. Vivus adorat.

Christe, Paschalis meritis, ut omnes
Corde nos mundo facias precamur,
Coelica ut digne mereamur esca
Saepe cibari.
Amen

 

Que l’Ordre des Mineurs célèbre joyeusement Pascal et se rappelle de quel tendre amour il était embrasé quand il adorait le très Saint Sacrement.

Alors qu’encore enfant il gardait son troupeau : il était plein de désir de recevoir le pain des anges, il vit les cieux s’ouvrir et lu présenter à découvert .Hostie Sainte.

Toujours soupirant au pieds de l’autel, pendant qu’il médite sur le Pain de vie, il est ravi en extase et des rayons lumineux trahissent le feu dont il brûle.

S’adressant aux ennemis de notre Foi : « C’est Jésus-Christ , dit-il , q’on reçoit sous le pain consacré !» Et si le glaive en fit pas alors de lui un martyr, par volonté il eût été prêt à lui un martyr, du moins sa volonté était portée à la mort.

Lui qui toutes sa vie vénéra si pieusement le Pain céleste, après sa mort, il ouvrit encore les yeux et l’adora comme s’il eût été vivant.

Seigneur Jésus, nous vous en prions par les mérites de S. Pascal, rendez notre cœur peur afin que nous puissions souvent nous nourrir de l’aliment céleste.

Ainsi soit –il.

Hymnes des Matines

 
Hymnes des Matines

Splendor Paternae gloriae, Adesto, Jesu, servulis
Ut queis micarit moribus,Paschalis, orbi concinant.

Illum dies haec aurea, Terris refulgens attulit,
Haec et decorum laurea, Victrici coelis retulit.

Adhuc puer virtutibus, Excultus est nitentius,
Pie, modesta, sobria, Puraque vita claruit

Fervens Minorum postmodum, Ingressus arctas semitas
Nid ad sinistram, Regulae, Ad dexteramve deviat.

Hinc sancta membra saeviter, Flagris cruentis purpurat
Nullisque foedat sordibus. Casti pudoris lilia.

Christum sequendo pauperem,
Nil praeter hunc desiderat :
Sed mundo in hoc ditescrete,
Sola cupit penuria.

Ad usque mortem firmiter
Ut vere et ipse obediat,
Vitae subit discrimina
Ne quando subdi dessinat.

J esu, tibi sit gloria,
Meces perennis pauperum
Qui mente pura et simplici
Jussis tuis obtemperant.

Amen.

 

Splendeur de la gloire du Père, O Jésus , aidez vos humbles serviteurs à chanter à l’univers l’éclatante beauté des vertus de Pascal !

C’est à pareil jour ( jours heureux, et beau s’il en fut ! ) qu’il a été donnée à la terre ; c’est en ce jour aussi qu’il est remonté aux cieux avec la palme du triomphe.

Tout enfant, son âme est déjà brillante de vertus ; sa vie est une merveille de piété, de modestie, et tempérance et de pureté.

Plus tard, entré, plein de ferveur, dans les rudes sentiers de la vie franciscaine, il marche toujours droit dans le chemin de la Règle, sans jamais dévier.

Pour s’y maintenir plus sûrement, il ensanglante par de cruelles flagellations ses membres innocents ; il ne flétri jamais par la moindre souillure le lis délicat de sa virginité.

Ll suit le Christ dans son dénuement, en désirant rien que ce doux maître, ou plutôt il ne désire en ce monde être riche que de pauvreté.

Pour vivre jusqu’à la mort, lui aussi, comme Jésus, sous une véritable et continuelle obéissance il accepte de vivre plutôt que de cesser d’obéir.

O Jésus, éternelle récompense des pauvres qui obéissent à vos commandements avec un esprit pur et droit, o Jésus, à Vous soit toute gloire !

Ainsi soit-il.

Hymnes des Laudes

 
Hymnes des Laudes

Quam se Deus mirabilem,
Paschale in almo praedicet,
Noster chorus, miracula,
Ejus recensens, concinat.

Adest vocatus omnibus, repente curat languidos
Parata queis sunt funera, A mortis au fert faucibus.

Hinc dum fides non haesitans,
Matris dolentis invocat.
En surdus audit proitnus,
Coecusque cernit filius, Caesum secure, sustinet.

Quem vix cutis pars, indicem,
Ipsum sacerdos deprecans,
Statim recipit, integram,
Terram colonus aridam, Semel ligone percutit.

Jugisque fontis rivulum, Armento et agris obtinet
Liquor sacro ex cadavere, Mamat suavis triduo,
Qui sanat insanbiles.

Morbos, tumores, ulcera, Custos eati crporis,
Auditur arca pulsibus, Lenis sonare in prosperis,
Rebus tonare in tristibus.

Almo precante famulo, Cor, Christe, nostrum suscita
Ne quando pulses januam, Stulto sopore torpeat.

Amen

 

Que Dieu est admirable dans l’Illustre Saint Pascal ! chantons-le en chœur et racontons les miracles de notre Frère.

Accourant à la voix de tous ceux qui l’appellent, en un instant il guérit les langueurs ; il arrache même aux portes de la mort ceux dont on préparait déjà les funérailles.

Une mère éplorée l’invoque avec une foi vive et soudant son enfant sourd et aveugle la regarde, il l’entend !

Au prêtre qui le supplie, il rend aussitôt à son premier état d’il index qu’une hache avait coupée et qu’un lambeau de peau retenait à peine à la main.

Un laboureur frappe une seule fois de son hoyau de terre desséchée et il obtient ainsi à se troupeaux et à ses champs, une source intarissable d’eau vivre.

Une douce ligueur suinte pendant trois jours de son cadavre vénéré, et elle a le pouvoir de guérir les maladies, les tumeurs, les ulcères jusque là incurables.

Dans la châsse qui garde son corps sacré on entend des coups merveilleux : légers dans le événements heureux, ils retentissent comme un bruit de tonnerre dans le événements malheureux.

A la prière de votre grand serviteur, O Christ, maintenant toujours notre cœur en éveil, de peur qu’il ne soit engourdi dans une vaine torpeur lorsque vous viendrez frapper à sa porte .

Ainsi soit-il

Ch. III
Neuvaine à Saint Pascal Baylon

Jour 1
Foi vive de Saint Pascal Baylon

Considérez la foi vive de Saint Pascal ; elle apparaît dans toute sa conduite et d’une manière toute spéciale dans sa tendre piété envers les mystères de notre sainte religion…

Les persécutions, les menaces de mort par lesquelles les hérétiques prétendaient l’intimider, ne font qu e la rendre plus ferme et plu intrépide…

Il défendit spécialement avec un courage inébranlable, la présence réelle de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans l’Eucharistie, et l’autorité souveraine du Pontife Romain, son Vicaire sur la terre.

Après sa mort il convertit encore à la foi catholique, par ses éclatant ses miracles, un grand nombre d’hérétique et d’infidèles ; et 60,000 indiens le voyant apparaître tenant en mains le Très Saint Sacrement , demandèrent aussitôt le baptême…

Considérez maintenant quelle est votre foi…

Vous êtes catholique, dites-vous ? …. Vous croyez à l’enfer sans le craindre…
vous croyez à Dieu sans l’aimer ; au contraire vous l’offensez sans cesse par votre mauvaise conduite. Votre foi n’es donc plus la foi pure et vivre elle est morte ou assoupie…

Hâtez-vous de la réveiller par la méditation des grandes vérités de la Religion.

Prière 1

O Saint Pascal, courageux athlète de la Foi, je vous félicite de l’incomparable gloire à laquelle vous avez été élevé : Vous avez à la main les lauriers de la victoire et votre front resplendit sous l’immortelle couronne, ce triomphe incomparable, le Rois des Rois vous l’a donné dans le ciel pour la générosité avec laquelle vous avez, sur cette terre, exposé votre vie parmi les infidèles…

Venez à mon aide, ô admirable Saint, venez pour remercie avec moi la miséricorde du Dieu si bon qui m’a fait naître dans la foi catholique, dans cette Église Romaine la seule vraie, la seul épouse légitime et unique de Jésus…

Venez à mon secours afin e vivant et mourant dans cette divine Religion, je puisse un jour avec vous goûter l’ineffable joie de l’éternel amour.

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Jour 2
Mépris du monde et pauvreté de Saint Pascal


Considérez Saint Pascal renonçant et à l’héritage de ses parents et `a la brillante de fortune que lui offrait un homme du monde…

Dédaignant les biens périssable de la terre, il marche à la suite de Jésus pauvre et dépouillé…

La Règle de François d’Assisse paraît à ses yeux, et aussitôt une voix intérieur le pousse vers la sainte abnégation des enfants de ce patriarche dont il sera le vivant portrait…

Dans ses voyages il vivait d’aumônes recueillies sur son chemin…
Sa cellule fut longtemps un trou noir et étroit pratiqué sous les marches d’un escalier…

Ses vêtements étaient toujours vieux et rapiécés…
Jamais le linge ne toucha sa peau meurtrie par des sanglantes pénitences..

Suivez donc un si parfait modèle…
Renoncez à ces vanités, à ces délicatesses qui vous éloignent de Dieu. Sacrifiez ces affections terrestres qui empêchent votre cœur de posséder le pain de Jésus ; ces attaches aux biens périssables de ce monde…

La mort peut vous frapper à chaque instant et alors il vous faudra tout quitter…
Soupirez donc après ces biens éternels qui seuls durent toujours.

Prière 2

O glorieux Saint Pascal, les joies du siècles et les biens de la terre furent sans attraits pour vous , dès que vous eûtes médité la pauvreté de Jésus Enfant… De Jésus Crucifiés…. De Jésus caché sous les voiles eucharistiques.

O modèle parfait, amant passionnée de la pauvreté évangélique, obtenez-moi un profond mépris du monde et de se trésors…

Que le trésor du ciel soit désormais l’objet unique de mes constants désirs.
Amen


Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Jour 3
Humilité de Saint Pascal

Considérez la profonde humilité de Saint Pascal : Il se livrait avec bonheur aux plus viles occupations ; rien n’était bas à ses yeux dès que la charité en était le motif…

Il fallait ramasser le bois nécessaire au service de ses frères, le mettait sur ses épaules et le rapportait au Couvent…

Si ainsi chargé il lui arrivait de rencontrer son Gardien, aussitôt il se prosternait, lui baisait la mains en demandant sa bénédiction ; il cachait avec soin les faveurs célestes que Dieu lui accordait…

Dans son humilité il croyait être le plus grand pécheur du monde et prenait plaisir à être méprisé et compté pour rien.

Considérez votre présomption et votre vanité, vous qui cependant êtes pécheur…

Reconnaissez votre misère et votre bassesse ; plus serez vos péchés ; supportez avec joie et humilité les plus grands mépris, vous qui avez osé mépriser Dieu et l’offensant.

Prière 3

O très humble Saint Pascal, mon protecteur, je rends grâces au Seigneur qui a voulu récompenser votre profonde humilité en vous élevant au plus haut des cieux et en vous attirant sur cette terre les hommages de tous les fidèles, ô vous que j’aime, aidez-moi à devenir humble de cœur afin que je reconnaisse mon néant et la basses de mes inclinaisons…

Aidez-moi à rendre gloire à Dieu dans les siècles des siècles.

Amen

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Jour 4
Pénitence de Saint Pascal.

Considérez comment saint Pascal fut toute sa vie un modèle de pénitence…

Il allait toujours la tâte et les pieds nus, même au milieu des ronces et des épines même, et pendant l’hiver…

Son corps exténué par des disciplines qu’il prenait souvent le temps de 9 miserere, était ensuite couvert d’une rude cilice…

Souvent il passait deux ou trois jours avec un peu d’eau, sans aucune nourriture..

Souvent aussi ses frères émus jusqu’aux larmes, le voyaient paraître le corps entouré de ronces et d’épines…

C’est à l’aide de ces grandes mortifications qu’il conserva la grâce baptismale.

Considérez qu’après avoir commis tant de péchés, nous non seulement vous ne faits pas pénitence, mais vous ne voulez pas même vous mortifier par la pratique des commandements de Dieu et de l’Église…

Cela vous paraît dur, mais sera-t-il plus doux de vous mortifier dans le purgatoire ou dans l’enfer ?

Prière 4

O Saint Pascal, très pénitent, quelle ne doit pas être ma confusion, à moi, si grand pécheur et si peu mortifiée, de contempler vos pénitences et votre pureté! O grand Saint, veuillez exciter dans mon cœur le repentir et la pénitence, afin que profondément touchée de douleurs de toutes mes fautes, je prenne la plus ferme résolution d’éviter le péché au point de sacrifier ma vie plutôt que j’y retomber…

Mourant ainsi dans l’amitié de Jésus, je pourrai un jour jouir avec vous de son éternelle gloire.

Amen

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Jour 5
Virginité de Saint Pascal.


Saint Pascal fut pendant toute sa vie, vierge de corps et d’esprit, ayant conservé la grâce baptismale d’une manière si admirable que jamais il ne commit de faute…

Comme un lis parmi les épines, il se conserva pur par les rigides pénitences qu’il s’imposait continuellement…

Après sa mort il fit voir son grand amour pour la pureté en délivrant de tentations déshonnêtes, tous ceux qui l’invoquaient pour ce motif.

Et vous aussi vous serez délivré de vos tentations si vous l’invoquez et si vous l’imitez en fuyant les occasion de péché et en considérant sans cesse que pour un plaisir très court, il faudra subir une peine éternelle

Prière 5
O Saint Pascal, lis de pureté…

Comment ne seriez-vous pas devenu un ange dans un corps mortel, après avoir gardé une retraité si rigoureuse, après avoir pris les plus grandes précautions contre le monde et contre le démon, et surtout étant pénétré d’un si grand amour pour Jésus, ce pain des anges, ce vin qui fait germer les vierges.

Demandez-Lui pour moi, ô grand Saint, qu’Il daigne pénétrer mon cœur de sa crainte salutaire ; qu’il éloigne de moi jusqu’ aux moindres mauvaises pensées et qu’ainsi orné de la vertu angélique, je le reçoive dans le Sacrement de l’Eucharistie de manière à mériter en cette vie une augmentation d’amour, et dans l’autre une éternelle gloire.

Amen.
Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Jour 6
Sublime contemplation de Saint Pascal


Considérez comment Saint Pascal éclairé de Dieu, dès sa plus tendre enfance, s’adonna à l’oraison et à la contemplation, encore jeune berger, au milieu de camarades ignorants et grosseries, il est comme un anachorète par sa vie solitaire et pénitence, par sa continuelle oraison.

Il parcourt les montages et les vallées, paissant son troupeau en faisant goûter à son âme, par la prière, les ineffables dons de la grâce divine…

Tantôt prosterné et les yeux levés au ciel, les mains jointes et les bras en croix, il est ravi en extase avant même d’avoir récité la plus courte prière…

Tantôt au milieu des froides nuit d’un hiver rigoureux, il passe plusieurs heures en raison au milieu des neiges et de glaces, et ne s’éveille de son divin sommeil une lorsque le soleil dardant sur ses yeux le tire de son extase…

Plus tard, quand le jeune berger fut devenu Religieux, on le voyait parois s’élever en l’air
entouré de rayons lumineux…

Dieu a révélé à l’un de ses serviteur qu’il n’y avait pas alors d’âme plus élevées en contemplation.

Considérez que si le monde est plongé dans le relâchement, c’est qu’il ne médite pas les vérités éternelles, et que les moyens de le reformer, serait de le porter à cette méditation…

Appliquez-vous donc à la méditation, vous réformerez votre vie et vous ferez une sainte mort.

Prière 6

O Saint Pascal, modèle de contemplation, je loue, bénis et remercie le Père des lumières de ce qu’il vous a tant éclairé depuis votre enfance, dans l’oraison et dans la science des Saints…

Je le loue, bénis et remercie de vous avoir élevé à une si sublime contemplation et à un si haut degré de sainteté qu’il vous accorde tout ce que vos lui demandez pour ceux qui vous inquiet.

O grand Saint, obtenez-moi l’amour de la prière afin que par le je réforme ma vie, j’imite vos vertus et puisse mériter votre protection en cette vie et surtout à l’heure de ma mort.

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.


Jour 7
Charité de Saint Pascal


Considérez l’ardente charité de Saint Pascal débordant sur tous ceux qui l’entouraient…

N’était encore que berger, il ne frappait jamais son troupeau, mais des contentait de l’appeler avec douceur…

Même avant sa naissance sa mère se trouvait invisiblement portée vers les pauvres, indice merveilleux de la future charité de son fils…

Saint Pascal était si charitable qu’il distribuait aux pauvres jusqu’à la nourriture qui lui était donnée ; et pendant tous se reposaient, lui seul sous un ciel brûlant travaillait avec ardeur pour cultiver des légumes qu’il distribuait ensuite..

Quand il n’avait plus de quoi, donner, il invoquait Dieu qu multipliait miraculeusement ses provisions…

Quand il visitait les malades, il savait les consoler et les courir avec la tendresse d’une mère.

Considérez combien vous êtes répréhensible de votre eu de charité pour les pauvres et pour les malades…

Prière 7

O Saint Pascal, très doux et très aimable votre charité envers tout le monde, vous soulagez, vous consolez, vos exaucez tous ceux qui vous invoquent…

C’est Jésus, Hostie suave, qui vous a communiqué cet esprit de charité, afin que vos vie fût un vrai modèle de bonté et de douceur. Aimez-moi à acquérir cette divine charité afin que je sois digne de l’amour de Dieu, et qu’un jour je possède sa gloire. Amen

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Jour 8
Dévotion de Saint Pascal envers la Très Sainte Vierge


Considérez comment Saint Pascal , dès son plus bas âge, prit la Sainte Vierge pour sa douce et tendre Mère. Étant encore berger, il arrêtait son troupeau dans un ermitage dédié à Maire, et là il adressait à la très pure Vierge les prières les plus suaves, accompagnées de profondes révérences…

D’autres fois il plantait devant lui sa houlette sur laquelle l’image de la Marie était gravées, et priant ardemment aux pieds de la madone ; puis saisi d’un saint transport il la pressait sur son cœur baisait avec amour.

Chaque jour il récitait plusieurs fois le chapelet, et afin de porter ses camarades a le réciter, il leur distribuait de petits chapelets qu’il faisait lui-même…

Toute sa vie son amour pour Marie ne fit que grandir, et les merveilles qu’il fit après sa mort prouvèrent souvent cet ardent amour.

Considérez que voter dévotion a été pour Saint Pascal la source de tous les biens et si vous l’imitez en cela, vos aurez comme lui le bonheur de voir et de posséder éternellement Marie.


Prière 8

O glorieux Saint Pascal, très dévot serviteur de Marie, comment imiterons-nous votre dévotion pour cette Vierge très pure dévotion si nécessaire, si douce et si profitable ? Obtenez-la nous da la Sainte Vierge, ne nous refusez pas les vertus que vous désirez nous voir pratiquer, vertus que nous demandons et qui nous sont si nécessaires durant cette vie et surtout à l’heure de notre mort. Alors j’aurai le bonheur de vous remercie au ciel ainsi que Marie que me les aura accordées par votre intercessions.

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.


Jour 9
Dévotion de Saint Pascal pour l’Eucharistie


Considérez l’âge de Saint Pascal , brillante de vertus ce un ciel ouvert d’étoiles… la plus brillante du sans contredit son dardent amour pour le Saint Sacrement. Ne pouvant encore marcher, il se traîne devant le Saint Sacrement et y reste longtemps en adoration. N’étant encore que le berger il mérite de voir, comme Saint Étienne, les cieux ouverts et au milieu Jésus au Saint Sacrement. Religieux, son âme languissait d’amour. Il passait presque toutes les nuits en présence de son Jésus, et son cœur était semblable à celui d’un séraphin. Il a vécu et il est mort tout enflammée de cet amour pour le très Saint Sacrement … Après sa mort, étant déjà dans le cercueil, il ouvrit les yeux pour adorer le Saint Sacrement..

Considérez votre tiédeur, votre ingratitude envers la divin Eucharistie… Comme la recevez-vous ? comment faites-vous vos actions de grâces ? La visitez-vous quelques fois avec dicton ? L’accompagnez-vous quand on la porte aux malades ? ranimez donc votre foi.

Prière 9

O très glorieux Saint Pascal, tendre et fidèle amant de Jésus Hostie, c’est cet amour qui vous a rendu si vertueux, si admirable, si aimable ; c’est lui qui vous a couvert de gloire au ciel et sur la terre…

De tous vos vertus, c’est la plus grande et la plus digne d’admiration. C’est celle que je souhaite, que je demande par vous à Dieu…

Je vous en conjure, ô mon Saint de prédilection, fates-moi obtenir cet amour pour Jésus dans le Très Saint Sacrement. Je me propose de m’y exercer dès maintenant et afin d’y réussir, je vous prend pour mon guide jusqu’à la mort. Aussi, ô Grand Saint, j’espère être l’heureux témoin de la gloire dont vous jouissez au ciel ; gloire que vous a mérité votre amour pour ce Sacrement divin. Cui honor et gloria in saecula saeculorum. Amen

Après la prières, réciter chaque jour : 6 pater, Ave et Gloria et la prière final.

Prière à Saint Pascal à réciter tous les jours de la neuvaine.

Mon Seigneur Jésus-Christ, je vous adore et vous rends des grâces infinies pour avoir instituée le Sacrement adorable de vos autels et pour avoir inspiré à Saint Pascal un si grand amour pour ce divin mystère…

Augmentez en moi, ô Seigneur Jésus, la lumière de cette foi et la flamme de cet amour, afin qu’imitant Saint Pascal, je vous reçoive dignement dans le Sacrement de l’Eucharistie, et que par là je mérite de ne pas être privé à mon heure dernière de ce Pain, gage précieux de mon heureuse éternité…

Et vous, glorieux Saint Pascal, fidèle amant de Jésus-Hostie, vous l’admiration du monde, le refuge et la consolation des âmes affligées, mon très saint Protecteur et mon Patron, secourez-moi, puisque vous avez promis de secourir ceux qui vous invoquent …

Je vous demande, par votre amour pour les Sainte Église, la paix et la postérité de tous les royaumes chrétiens…

Je vous demande particulièrement de m’obtenir la grâce que je sollicite dans cette neuvaine, si elle peut m’être utile… Sinon que la volonté de Dieu soit fait. Amen

Ch. IV
Prière pour la bonne mort
Prière à Saint Pascal pour obtenir une bonne mort.

O vous, qui par le bruit miraculeux entendu près de vos reliques et de vos images, annoncez les événements heureux ou malheureux, Saint Pascal, mon bien-aimé Protecteur. Ange de pauvreté et Séraphin de charité, je me réjouis avec ou de cette ardente flamme d’amour qui tient vôtre âme toujours élevées et unie à son Dieu et qui orna votre cœur d’une pureté virginale, obtenez-moi, je vous en prie humblement, de vive constamment dans la ferveur afin d’être toujours d’êtres à paraître devant Dieu. Au nom de l’ardente dévotion que vous aviez pour le Saint Sacrement, je vous supplie d’obtenir, pour tout ma vie, un peu de vos élans de piété envers la divine Eucharistie. Je vous conjure surtout e me ménager la grâce, d’être averti à temps de ma fin prochaine afin de pouvoir recevoir en pleine connaissance les derniers sacrements, et qu’ainsi je sois assuré d’aller au ciel pour y chanter avec, vous, pendant l’éternité, les louanges de Jésus et de Marie. Ainsi soit-il

Ch. V
Prière pour la 1ière communion
Prière des enfants à Saint Pascal pour obtenir la grâce de faire une bonne 1ière communion

Glorieux Patron des œuvres eucharistiques, Grand Saint Pascal permettez à moi petit enfant qui se prépare à la première communion, de recourir à votre puissance protection.

O vous qui, dès votre plus jeune âge, avez manifesté tant d’attrait paru la Sainte Eucharistique ; vous, qui pendant tout votre vie, avez eu une si ardente dévotion pour le Saint Sacrement et qui avez été comblée si merveilleuse faveurs de la part de Jésus Hostie, jusqu’à le voir présenté par les anges à votre adoration ; daignez, je vous en supplie, me faire comprendre la grâce insigne à laquelle j’aspire, le grand acte que j’accomplirai bientôt et d’où dépendra le reste de ma vie chrétienne. Donnez-moi un peu de ces ardeurs que vous consumaient et qui vous portaient sans cesse vers le tabernacle, afin que, moi aussi, je ressente un grand amour pour le Saint Sacrement. Accordez-moi de me bien préparer à ma première communion, en imitant vote piété angélique, vote obéissance, votre amour devoir. Préservez-moi de tout péché, afin que mon cœur soit bien pur pour recevoir mon Jésus.

Et lorsque le moment sera venu pou moi d’approcher pour la première fois de la table sainte, ah! je vous en conjure, au nom de patronage que vous a été donnée sur les oeuvres eucharistiques, nom de vote amour ardent pour le Saint Sacrement, conduisez-moi vos-même à Notre-Seigneur. Inspirez-moi alors le recueillement, la piété, la ferveur et l’humilité que vous aviez dans vos communions afin que le bon Jésus soit heureux descendre dan mon cœur et d’en prendre possession pour toujours.

Faites-moi sentir aussi cet attrait pour la sainte communion que me fera continuer à approcher régulièrement et souvent du banquet divin, afin que j’y trouve les forces nécessaires pour persévérer dans ma vie dans l’accomplissement de mes devoirs de chrétien, et qu’ainsi je sois assuré d’arriver un jour au ciel. Ainsi soit il

Ch. VI
Prière de Saint Pascal avant la communion(1)

O Seigneur, mon Dieu , créateur du ciel et de la terre. Roi puissant qui m’avez créé à votre image, qui sus-je pour que vous daigniez penser à moi ? qu’est-ce donc qu’un pauvre homme, pour que vous l’exaltiez de la sorte ? Pourquoi lui témoigner votre amour et le presser sur votre divin cœur ? A peine était- il crée que vous l’avez faire roi et vous l’avez mis dans un jardin de délices, après la rédemption vous avez fait infiniment plus, vous êtes devenus, vous vous êtes fait vous-même sa nourriture ! O Seigneur, quelle bonté ! quel amour que le bienveillance ! Vous êtes si grand, o mon Dieu, et moi , je suis si petit ! O Dieu infini : et comment pourrais-je vous renfermer dans mon sien ? O mon bon Jésus, o mon salut, je vous offre ma pauvre âme et mon cœur languissant ! J’ai si souvent offensé votre divine majesté ! Comme le traître, Absalon, je vous ai chassé du royaume de mon cœur ! Purifiez-moi donc, source d’eau vivre. Guérissez-moi, dans charitable médecin. Augmentez ma foi, raffermissez mon espérance, rendez-moi digne de vous posséder. Le centurion tremblait à la pensée que vous viendriez chez lui, Jean-Baptiste, sanctifié avant sa naissance, craignait de vous baptiser : et moi, misérable pécheur, je ne craindrais pas de vous ouvrir mon cœur, à vous le Seigneur des anges! O père célestes, donnez-moi des forces pour accomplir cette grande œuvre ! O Fils du Père, remplissez-moi de sagesse e d’intelligence, O Esprit saint, amour du Père et du Fils, enflammez mon cœur, purifiez mon âme par le feu de vos saintes ardeurs , afin que je reçoive avec une foi vivre le divin Sacrement.

Roi du Ciel, mon Seigneur Jésus-Christ, moi pauvre et indigne pécheur, je vins à vous, je m’agenouille au pied de votre Tabernacle, invité par votre douce parole et confiant en votre bonté. Vous m’appelez , ô Jésus, vous vous offrez à moi pour être ma nourriture : pauvre petit, j’oserai comme Benjamin venir au grand festin que Joseph, mon aîné, a préparé pour ses frères. Ah! puissé-je retirer de ce Sacrement les fruits de salut qu’il opérer dans l’âme de ses fervents serviteurs !

Je suis si malade, mais vous êtes le médecin par excellence ! J’ai tant péché, mais vous êtes la miséricorde même ! Je suis pauvre, mais vous êtes la richesse infinie ! O Jésus, venez pour augmenter ma foi et mon amour ; pour me donner toutes les vertus que me sont nécessaires afin que je vous serve et vous loue dignement toute ma vie…

O Jésus, Fils du Dieu vivant, mon Seigneur et mon Dieu, qui a jour de votre Sainte Cène, en vertu de la charité infinie par laquelle vous nous avez toujours aimés, avez institué le Sacrement de votre précieux Corps et de votre Sang très pur, en mémoire de votre douloureuse passion, et qui avez donnée vous-même à vos apôtres votre Chair très sainte en nourriture et votre très précieux Sang en breuvage, je vous supplie et vous demande humblement d’amollir la dureté de mon cœur, et de me donner les larmes d’un sincère componction, afin de purifier mon âme de toutes les souillures du péché et de la rendre plus digne de vous recevoir. Jusqu’aujourd’hui, en effet, je vous ai beaucoup offensé, en pensées, en paroles, en actions. C’est ma faute, Seigneur, je l’avoue , c’est ma très grande faute. Mais, Seigneur, je sais et je crois fermement, que vous pouvez me pardonner tous mes péchés, en vertu de votre infinie bonté et miséricorde. Je vous en supplie donc, mon doux Seigneur, oubliez toutes mes iniquités : je les déteste toutes sans exception et me propose pour l’avenir de vieller plus attentivement à éviter toute imperfection.

O mon très doux Sauveur, donnez à votre pauvre serviteur une si grande dévotion qu’il puisse aujourd’hui vous recevoir, comme vous le méritez, avec une parfaite pureté de cœur.

Vous –même, Seigneur, vous avez dit : « Je suis le pain de vie descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ,.» O pain d’une saveur inénarrable, guérissez le palais de mon cœur afin que je sente les effets de votre amour et qu’il ne goûte plus d’autre douceur que vous, ô mon Dieu, paix très saint, dont la saveur l’emporte sur toutes les délectations terrestres, pain merveilleux qui refaites toujours nos forces et qui en manquez jamais à nos besoins, faites que mon cœur vous reçoive et se nourrisse de votre incomparable suavité et que tous les profondeurs de mon âme soient remplies de votre saveur céleste.

Pain sacré, Pain de vie, Pain très pur, qui en descendant du ciel, avez donnée la vie au monde, venez, Seigneur, venez dans mon cœur et que mon âme sente la douceur de votre bienheureuse présence. Éloignez de moi tous les ennemis qui ont acharné sans cesse à me dresser des embûches. Qu’ils fuient, Seigneur, devant la face de votre puissance infinie, gardez-moi vous-même de tous adversaire intérieur et extérieur, afin que je marche continuelles, sans aucun détour, vers le ciel et que j’arrive à contempler lave à face à votre Essence infinie dans votre vie et le bonheur éternel. Ainsi soit-il

(1). Les Bollandistes rapportent quelques prières composées par notre Saint et dont ils servait habituellement pour ses communions. Nous ne résistons pas au désir de les reproduire entièrement, pour donner aux lecteurs une idée plus précises des sentiments si touchants et des ardeurs si vives qui animaient Saint Pascal lorsqu’il recevait le Bien-Aimé de son cœur Dieu de l’Eucharistie. Puissent les âmes pieuses y trouver un aliment pour leur ferveur dans la sainte communion.

Ch. VII
Prière de Saint Pascal après la communion
Prière de Saint Pascal après la communion.

Je vous rends grâces, ô Père éternel, de ce que vous avez daigné me donner votre Fils non seulement pour me délivrer de la tyrannie du démon, mais encore pour être ma consolation dans le Sacrement de l‘Eucharistie, je vous rends des actions de grâces infinies, mon divin Rédempteur, mou avoir daigné enrichir mon âme, avec tant de libéralité, en me donnant votre Corps sacrée votre Sang divin. Je vous rends grâces, Esprit Saint, Charité Infinie, de ce que vous avez daigné me visiter et de ce qui vous avez élargi mon cœur pour y répandre votre saint amour.

Que tous les Anges vous louent, que tous les créatures vous glorifient, mon Dieu, Trinité Sainte Père, Fils et Saint Esprit.

O Seigneur, fait que par ce Sacrement, mon âme vous reste unie par les liens d’un indissoluble amour. Je supplie votre majesté de m’accorder la grâce de ne plus l’offenser à l’avenir. Faites que le monde de ses pompes me soient de plus en plus en l’horreur et que ma chair soit tellement dominée par votre esprit que je sois toujours victorieux dans les assauts que le démon lui livrera. Augmentez en moi votre amour, faits-moi arriver à la perfection de la foi et des l’espérances, afin que mon âme progresse sans cesse dans toutes les vertus jusqu’au jour où elle pourra vous contempler dans une claire vision et vous posséder dans les joies célestes, ô vous que j’adore ici-bas et que je possède caché sous les voiles de l’hostie.

Je vous loue, mon très bon et très miséricordieux Seigneur, créateur de toutes choses, et je vous rends grâces de ce que dan vote bonté vous avez daigné me nourrir, moi pécheur indigne et sans mérite, du Corps précieux de votre Fils unique, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Je vous supplie humblement de ne pas me permettre que cette communion que je viens de recevoir, tourne à la condamnation de mon âme, mais qu’elle m’aide à trouver la vie et à obtenir le pardon de mes péchés. Quelle, soit le bouclier de ma foi, l’affermissement de mon espérance, le rempart de ma volontés. Quelle soit la guérison de mes vices ; qu’elle apaise et l’éloigne les mauvais instincts de ma chair. Qu’elle me débarrasse de toute vanité ; qu’elle soit un frein pour la langue et la réformer de tous mes défauts. Qu’elle me mettre en moi une charité très ardente, une humilité très profonde, une paix imperturbable, une soumission complète à votre volonté et qu’elle me donne la persévérance dans le bien, la vertu de la sainteté. Qu’elle me soit une protection assurée contre les embûches de mes ennemis visible invisibles. Qu’elle soit l’apaisement de tous mes passions et le lien invincible de mon union avec vous, mon Seigneur Jésus…

Je vous rends grâces, ô Jésus, mon Roi, mon esprit et ma gloire, mon Créateur et mon Rédempteur, de la faveur incomparable que vous m’avez accordée en aidant faire de mon cœur la résidence de votre divine majesté. Dites à mon âme, très doux Seigneur, la parole que vous avez proférée dans la maison de Zachée : Aujourd’hui le salut est arrivé à cette maison, parce que c’est un fils d’Abraham. »

Guérissez donc mon âme de toutes ses infirmités, fortifiez-la dans ses tribulations, et donnez-lui la grâce de vous aimer, de vous servir et de vous louer toujours dans votre vie, pour pouvoir jouir de vous plus tard dans le ciel. Ainsi soit-il

Avant de terminer son action de grâces notre bienheureux s’adressait ainsi à la Ste Vierge et aux Saints.


O Sainte Marie, Mère de Jésus, Reine du Ciel et de la terre, qui avez mérité de porter dans votre sien ce même Créateur que je viens de recevoir aujourd’hui, daignez intercéder pour moi, afin que votre divin Fils Jésus me pardonne les omissions, négligences ou imperfections dont j’ai pu me rendre coupable à l’égard de son auguste Sacrement.

O très glorieuse Mère de mon Dieu, et vous, Saints Anges, tous les Saints et Saintes du ciel, qui contemplez face à face le Dieu que j’ai reçu, et vos supplie humblement de m’aider à remercier mon Jésus, pour la grâce incomparable, qu’Il vient de me faire. Pauvre et indigne, je suis incapable de rendre de dignes actions de grâces pour un si grand bienfait, remerciez donc le Seigneur avec moi et pour moi. Aidez-moi aussi à obtenir le pardon des imperfections de ma pauvre petite préparation mais surtout obtenez-moi pour l’avenir, de me préparer plus dignement et de recevoir avec plus de dévotion et de piété notre doux Sauveur, afin que je puisse un jour être admis avec vous au bonheur de le voir dans la gloire du Paradis. Ainsi soit-il.

 
Le patron des Congrés et des oeuvres Eucharistie de Saint Pascal Baylon o.f.m.
Menu-Marie-Mansuy-L-Eucharistie-de-St-Pascal-Baylon-o.f.m.html
 
       

Pour lire les tweets du Pape François

cliquer sur ce logo

ou

Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour.html


En tout temps vous pouvez revenir à la page Menu Principale
 
 
  index.html dchristiaenssens@hotmail.com  
 
Comme le papillon allez maintenant à vôtre tour porter la Bonne Nouvelle de Dieu et faire aussi connaître mon site merci beaucoup.