Herve Blais-o.f.m. Mis. Prov.
Les auteurs franciscains sur divers sujets

Mgr.Ange-Marie-Hiral 
  1871-1952

   
 


Mgr.Ange-Marie-Hiral   1871-1952

Chapitre 10

Un pédagogue


 

La ville de Mèze, en France, le vit naître, le 29 juin 1871. Il reçut au baptême, le nom de Paul. Du sol natal, il hérite de ces dons naturels : la douceur des olives; des roses l'amabilité; du vin (joie du coeur) le pétillant dans la pensée et la parole. Son diocèse d'origine Montpellier, lui légua une tendre dévotion mariale. Ses parents Jean-Baptiste et Marie Courtines l'initièrent aux vertus chrétiennes.

Figure ovale, nez aquilin, regard pénétrant sous des yeux proéminents, avec le sourire bienveillant. Ces qualités forment un impondérable puissant pour le succès de sa longue carrière. Il en parcourut les étapes pendant ses soixante-trois ans de profession religieuse. Directeur du collège séraphique à Montréal, fondateur à Québec, à Menin, (Belgique), à Mons-en-Baroeul (France).

Gardien à Montréal, supérieur à Rosemont, Parc Lasalle et chargé de la paroisse en for
mation. Provincial au Canada et en France, Evêque et Vicaire apostolique à Port-Saïd (Egypte). Partout il se montre mariologue, dévoué à Marie, pour qui il vit, travaille, écrit et se sanctifie. L'amour de Marie est la synthèse de sa vie. Dès sa prime enfance, son coeur se tourne vers sa Reine. A l'église, où sa mère le conduit, il récite ses "Ave" devant la Vierge du Rosaire.

A Marie Immaculée, sa donation totale : son corps, son coeur, son âme, sa personne tout entière. A la manière des Saints, il vit, en plénitude, le secret de Marie. Sa vêture, le 8 septembre 1877, lui donne le nom de Fr. Ange-Marie. Dans les pratiques mariales de la famille franciscaine, il a mis tout son coeur. Dès sa jeunesse cléricale, il inaugure un recueil de pensées mariales. Trésor de grande richesse : 145,125 vocables différents. Toutes les appellations, les comparaisons, les similitudes de l'Ecriture et de la Tradition à l'adresse de Marie, se condensent dans ces notes. Son coeur a recherché un exemplarime marial dans la création. Un lien étroit unit la Reine à ses sujets; une analogie existe entre Marie et les êtres créés.

Quelle mine à exploiter! Suggestions et stimulants pour les Mariologues. Ordonné le 17 février 1894, il avait donné toutes ses messes libres à Marie, Mère de Jésus-Prêtre. Il les célébrait en première intention pour la Reine du Clergé. Durant ses cinquante-huit années de prêtrise, au treize octobre 1951, jour de sa dernière messe, il avait légué à Marie Immaculée, un total de 1698 sacrifices eucharistiques. Religieux et Prêtre de Marie, il fut aussi son évêque. Il écrit : "J'ai voulu, toute ma vie, être le prêtre de la Très Sainte Vierge, lui redonnant dans la sainte messe, son Divin Fils. Je veux être et mourir l'évêque de la Très Sainte Vierge Marie, comme j'ai été son prêtre et son enfant." (dans son testament). Vicaire apostolique en Egypte, il réalise le rêve de sa vie : élever très haut la Vierge Marie , pour que tous la saluent Reine du Monde. Mariologue sur un plan réel, Mgr Hiral s'avère l'apôtre de Marie, le chantre de ses gloires. Un lien sous-jacent unit toutes les phases de cette existence octogénaire : l'amour total, la charité.

Ce religieux, ce prêtre, cet évêque franciscain a aimé : Jésus, Marie, l'Eglise. L'amour explique sa vie. Son amour à Dieu-Trinité par le Verbe Incarné et sa Mère Immaculée, donne à sa vie apostolique son unité. Variété des oeuvres, unité d'intentions pour Dieu et les âmes. Sa vie intérieure centrée sur le Christ et son corps mystique en fait un apôtre dans quatre conti­ nents : l'Europe, l'Asie, l'Amérique, l'Afrique. Partout il exalte Marie, Reine du monde. Ses écrits nous parlent de Marie. Ses nombreuses "élévations mariales" le montrent s'élevant vers " la Toute Belle ". C'est l'enfant qui parle à sa mère et de sa mère. A Elle ses louanges, ses prières, son amour. Cette méditation vécue rejoint la méditation affective et souvent la dépasse jusqu'à celle de simple regard et d'union avec Elle.

Cet itinéraire marial l'avait a­ cheminé vers un sommet de perfection. La spiritualité franciscaine tend à Dieu par les beautés de la création. Elle suppose toutefois l'abnégation jusqu'au total détachement. A chaque tour­ nant de sa vie, le P. Ange-Marie a souffert. Ses écrits en font foi. Mais toujours sa personnalité conserve son dynamisme. Maître de soi, il domine les événements, fort de sa confiance filiale en Marie, Reine du monde. Jusqu'au bout, il se montrera l'apôtre de Marie. "Le Rayon de l'Egypte" ( Journal du 17 juillet 1949) écrit : "Son Excellence, du haut de la chaire, nous enthousiasme dans une allocution vibrante. Puis il signa au milieu de ses enfants, sa consécration, qu'il nous a révélé avoir déjà écrite de son sang, plusieurs années auparavant." Son dévouement à la Reine du monde, lui valut une prolongation de vie. Il obtint sa guérison en 1932, pour construire sa cathédrale à la Reine du monde. Le 13 octobre 1951, Mgr Hiral célébrait à Québec sa dernière messe aux intentions de sa Reine Immaculée. Avant cette messe radiodiffusée, à six heures du matin, il adressa cette brève allocution à ses auditeurs invisibles : "Aujourd'hui, au sanctuaire de Notre-Dame-de-Fatima, 500,000 pèlerins célèbrent l'anniversaire de la grande apparition de la Très Sainte Vierge, l'anniversaire de la consécration épiscopale de Sa Sainteté le Pape Pie XII et la clôture solennelle du jubilé.

Unissons-nous à ces pèlerins pour exalter la royauté universelle de Marie". "A Fatima, Marie nous demande de prier, de nous repentir de nos péchés, d'en faire pénitence et de prier pour la conversion de la Russie. Jusques à quand le monde restera- t-il sourd à la voix de sa reine? Nous allons dire la messe de l'Immaculée Conception, aux intentions de la Très Sainte Vierge.

Recommandons les nôtres à la bonté et à la puissance de Marie, Reine du monde." Ces dernières paroles publiques de cet apôtre marial adresse à tous un message de vie chrétienne. Par ses prédications, par ses écrits, par sa vie entière ce mariologue éminent nous a parlé de Marie. A chacun
de recevoir ce message marial pour l'insérer dans la trame de son existence quotidienne. Mgr Ange-Marie nous apparaît comme un franciscain modèle, un orateur facile, un écrivain fécond, grand bâtisseur et fondateur de chapelles, de monastères, de maisons du Tiers-Ordre et surtout de la cathédrale à Marie Reine du Monde

. Il se révèle mariologue zélé et puissant. Homme de foi, transparente dans ses prières liturgiques, au choeur et à l'autel. Homme d'oraison et d'action, il sait résoudre le problème de la double vie, en subordonnant l'activité à la prière. Plus qu'un moyen, sa vie intérieure est une cause éminente d'apostolat. Tous ses talents sont unis au service du Christ et de son Eglise, sous le signe de Marie Immaculée, à la gloire de la Très Sainte Trinité. A la manière de François d'Assise, ses vertus répandent un parfum de perfection évangélique. Sa courtoisie et sa bonté, fleurs de la charité, lui ouvrent les coeurs qu'il donne à leur Reine Immaculée.

Sa vie est une mariologie vécue; exemple entraî
nant vers les cimes de l'idéal : union au Christ-Roi par Marie, Reine du monde.

JEAN- JOSEPH DEGUIRE, O.F.M.


Voir la série du P.Herve Blais o.f.m. Mis. Prov. Ils étaient des nôtres
Menu-Herve-Blais-o.f.m.-Mis.-Prov.-Ils-etaient-des-notres.html
 
       

Pour lire les tweets du Pape François cliquer sur ce logo

ou

Pour lire les textes du Pape François cliquer sur ce logo

ou

  Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-tweets-du-jour
  Menu-Pape-Francois-L-Ensemble-des-Series.
 

 


SI VOUS VOULEZ LES TROUVER PAR TERMES




SI VOUS VOULEZ LES TROUVER PAR AUTEURS

 

  Cliquer en tout temps, pour aller voir les autres auteurs ermitedelacroixofs@live.ca